Actualité

Nous sommes des victimes des thérapies déviantes du prêtre Tony Anatrella et avons accueilli de façon très positive, le courage de Mgr AUPETIT de sanctionner ce dernier, alors que depuis 2006, plusieurs cardinaux se sont succédés sans réagir, ils étaient pourtant informés des faits commis, y compris le président de la Conférence des Evêques de France.

ENTRETIEN. Le frère dominicain Philippe Lefebvre alertait l’Église sur le cas du prélat depuis 10 ans. Anatrella a été destitué par l’archevêque de Paris. Propos recueillis par Jérôme Cordelier

Une lettre écrite par des fidèles catholiques à Mgr Crépy (responsable de la Cellule permanente de lutte contre la pédophilie) circule depuis quelques jours sur Internet. Cette lettre exprime ce que de plus en plus de catholiques pensent aujourd’hui au sujet des scandales de pédophilie dans l’Eglise. Merci à ses auteurs de nous permettre de la partager sur notre site. Nous invitons les lecteurs de ce site à diffuser ce texte, et, pourquoi pas, à l’envoyer à leur propre évêque.

Le nouveau réseau international des associations de lutte contre la pédophilie dans l’Église (ECA) se réunit pour la première fois à partir de lundi 4 juin à Genève. José Andrès Murillo, l’un de ses fondateurs, qui a lui-même été victime d’un ancien prêtre au Chili, remettra dans quelques jours une lettre au pape avec des propositions pour lutter contre les abus dans l’Église.

Juan Carlos Cruz, après une conversation avec le Pape de « plus de deux heures et demie » a twitté (d’abord en espagnol puis en anglais) :

Il ajoute que cette réunion était « sincère, accueillante et extrêmement constructive ». James Hamilton est l’une des trois victimes de Karadima qui s’est rendue à Rome pour une réunion privée avec le pape François lors d’un séjour exceptionnel au Vatican.

Les trois victimes d’un prêtre pédophile chilien invitées plusieurs jours dans la résidence hôtelière du pape François ont commencé vendredi une série d’entretiens privés avec le souverain pontife.

A. Murillo : « Une pensée spéciale pour toutes les victimes, en particulier pour celles qui n’ont pas eu la force et se sont suicidées pour éliminer cette douleur de leur propre vie.” Le pape reçoit aujourd’hui James Hamilton et demain Juan Carlos Cruz.

Le principal dénonciateur des scandales d’abus sexuels clericaux au Chili est arrivé à Rome pour une audience avec le pape François et a déclaré mardi qu’il exhorterait le pape à se débarrasser des évêques et des cardinaux « toxiques » qui diffament et discréditent les survivants d’abus sexuels.

Dans une lettre aux évêques chiliens, rendue publique mercredi 11 avril, le pape François fait part de sa « douleur » et de sa « honte » pour les abus sexuels commis et reconnaît avoir commis « de graves erreurs dans l’évaluation et la perception de la situation ».

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 120 | Tout afficher