Jeudi 28 avril 2016

Affaire Labaki : Prêtre accusé de pédophilie. Un mandat d’arrêt émis en Normandie

Le prêtre Labaky, qui a créé, en 1991, un orphelinat pour enfants libanais à Douvres-la-Délivrande (Calvados) est soupçonné de pédophilie. Une enquête est ouverte à Caen.

Fragilisé par des affaires de pédophilie et d’agressions sexuelles dans son diocèse de Lyon, qu’on lui reproche de ne pas avoir dénoncées, le cardinal Barbarin a admis « des erreurs dans la gestion et la nomination de certains prêtres », devant 220 membres du clergé réunis, lundi 25 avril 2016, à huis clos. En attendant, les scandales de pédophilie se multiplient au sein de l’Église. Un autre prêtre intéresse actuellement la justice et pourrait bien faire la Une de l’actualité ces prochaines semaines. Mansour Labaky, aujourd’hui âgé de 76 ans, est en effet la cible d’une enquête judiciaire, à Caen (Calvados). Une plainte pour viols et agressions sexuelles sur mineure de moins de 15 ans par personne ayant autorité a été déposée. Selon nos informations, un mandat d’arrêt a été émis. Les gendarmes de la section de recherches de Caen sont chargés de l’enquête. Deux autres victimes présumées auraient dénoncé des faits similaires commis également en France, sans se constituer encore parties civiles, annonce La Croix.

Un mandat d’arrêt

« Prêtre libanais médiatique, musicien, écrivain, journaliste à ses heures, il s’est toujours montré comme un véritable protecteur des faibles et des opprimés », raconte RTL. Mais il a aussi été condamné en appel pour « crimes sexuels sur mineures de moins de 15 ans » par la Congrégation pour la doctrine de la foi. Problème, la justice française, elle, a des difficultés à l’entendre. Une instruction a été ouverte il y a quatre ans. En 2012, l’Église avait condamné le prêtre pour crimes sexuels et lui a interdit tout contact avec des mineurs.

En ce moment, au Liban, Mansour Labaky continue de rencontrer des gens, de parler dans les médias et sans doute à commettre les agressions sexuelles dont il a été coutumier. Ça n’avance toujours pas, c’est inadmissible », explique l’avocate de victimes, à RTL

Il ferait valoir son âge et son état de santé

Le P. Labaky, qui a créé en 1991 un orphelinat pour enfants libanais à Douvres-la-Délivrande (Calvados) et l’a dirigé jusqu’à sa fermeture en 1998, aurait abusé d’une jeune Française qui lui avait été confiée, alors qu’elle avait 13 ans. « Ses petites camarades l’avaient prévenue, elles lui avaient dit de ne surtout pas prévenir lorsqu’elle aurait ses premières règles. Mais après l’indiscrétion de l’une d’elles, le P. Labaky l’a violée », rapporte Me Solange Doumic, avocate de victimes présumées du prêtre, dans La Croix.

Convoqué plusieurs fois par la justice française, Mgr Labaky, 76 ans, aurait fait valoir que son âge et son état de santé ne lui permettaient pas de se rendre en France. « Considéré dans son pays comme un héros national, le prêtre bénéficie de puissants soutiens. À commencer par l’Église maronite », souligne La Croix.

Voir en ligne : http://www.normandie-actu.fr/pedoph…