Dimanche 23 décembre 2012

Comment identifier une dérive sectaire ?

La manipulation étant un phénomène invisible, il est difficile d’identifier une dérive sectaire aux premiers abords. Le cœur de la dérive sectaire est ce que les psychologues appellent l’emprise, que l’on définit comme « la perversion du lien » : mélange subtile de paranoïa, d’idéologie, de séduction et de culpabilité.

Différencier un groupe inoffensif d’une secte n’est pas chose facile. Toutes les sectes ne se présentent pas sous le même jour, et ne présentent pas toutes le même type de dangerosité. Seul un faisceau de critères conjugués permet de prendre conscience du caractère sectaire d’un groupe. Bien entendu un seul critère ne peut suffire pour qualifier un groupe comme étant une secte. Il est toutefois possible d’identifier une secte en se posant un certain nombre d’interrogations regroupées autour de 13 axes principaux qui doivent être approchés sous forme d’un questionnement :

1. LE DIRIGEANT DU GROUPE

Qui dit la loi ? Qui juge ? Qui sanctionne ? Qui dirige ?

  • une personne ?
  • une équipe ? Comment a-t-il été élu :
  • démocratiquement ?
  • en s’autoproclamant ?
  • élu à vie ? Le chef est-il :
  • incontesté ?
  • incontestable ? Le chef est-il :
  • vénéré ?
  • idolâtré ?
  • intouchable ?

2. L’ENSEIGNEMENT DU MAITRE

Le maître dit-il posséder la Vérité ? Ses dires sont-ils :

  • vérifiables ?
  • invérifiables ? Puise-t-il sa légitimité dans une transmission révélée par des « maîtres invisibles » ? Dit-il avoir des pouvoirs :
  • surnaturels ?
  • invérifiables ? Revendique-t-il une supériorité de son enseignement par rapport aux autres ? Dit-il que tout autre enseignement est erroné ? La discussion est-elle possible ? La critique est-elle possible ? La contestation est-elle possible ? La remise en question du chef ou de son enseignement est-elle possible ?

5. LA COUPURE AVEC L’EXTERIEUR

Y-a t-il une demande ou une exigence de rupture avec tout ce qui concerne le passé :

  • la famille, les origines ?
  • les amis, les amours ?
  • les centres d’intérêts, les loisirs ?
  • les activités professionnelles ?
  • le lien social ?
  • les études ?
  • les idées, les pensées ?
  • l’héritage culturel ?
  • les repères, les valeurs ?
  • les croyances personnelles ? La coupure est-elle justifiée par des « persécutions » qui proviendraient de la société et s’exerceraient sur le groupe ? Y- a t-il des « attaques » qui proviendraient d’un monde invisible ?

4. LE SECRET

Y- a t-il une interdiction de parler à l’extérieur de l’enseignement, du groupe, du vécu personnel ? Y- a t-il une interdiction de parler de certains « secrets » avec les autres membres du groupe ?

5. LA LIBERTE DE CHOIX

Est-il possible de choisir :

  • ses lectures ?
  • ses vêtements ?
  • sa nourriture ?
  • son mode de vie ?
  • son lieu de vie ?
  • ses amis ?
  • sa sexualité ?
  • son langage ?… Les croyances sont-elles imposées ? Y- a t-il une intolérance et du racisme ? Y- a t-il une xénophobie de tout ce qui est extérieur au groupe ? L’engagement dans le groupe concerne-t-il :
  • une partie de la vie ?
  • la totalité de la vie ?
  • les « vies antérieures et futures » ?

6. LA MANIPULATION DES MEMBRES DU GROUPE

Y a t-il un affaiblissement systématique psychique et physique des membres du groupe permettant d’installer une manipulation mentale et une emprise ?

Affaiblissement par privation ou insuffisance :

  • de nourriture ?
  • sélective ?
  • carencée ?
  • jeûnes prolongés ?
  • de sommeil ?
  • nombreux réveils nocturnes ?
  • réduction de la durée du sommeil ?
  • suppression des temps de repos diurne ?
  • de soins médicaux ?
  • de contacts avec l’extérieur ?
  • suppression des informations ?
  • suppression des journaux ?
  • suppression de télévision ? * suppression de la radio ?

Affaiblissement par excès (pour occuper en permanence l’esprit et occulter le désir) :

  • de travail forcé (non rémunéré) ?
  • de tâches occupationnelles ?
  • de prières ?
  • de méditations ?
  • de rituels ?
  • de cérémonies ?
  • d’exercices ?
  • de musique, de psalmodies et chants répétitifs ?
  • de travail intellectuel ?
  • de confessions publiques ?
  • de délations ?
  • de prise de médicaments ou de drogues ?

7. LA LOI

La loi de la société est-elle respectée ? Le chef commet-il des actes répréhensibles ou moralement condamnables ? Demande-t-il aux membres du groupe de commettre des actes condamnables ? Demande-t-il aux membres du groupe d’établir des faux témoignages ? La loi du chef est-elle supérieure à la loi de la société ?

8. LES ENFANTS

L’école Est-elle dans l’enceinte du groupe ? Est-elle contrôlée par l’éducation nationale ? Comment sont recrutés les enseignants ?

Qui décide, qui est responsable de l’éducation des enfants :

  • les parents ?
  • le chef ?

La santé Qui soigne les enfants ? Y a t-il des contrôles médicaux extérieurs au groupe ? Qui décide du choix du soignant et de la nature des soins prodigués aux enfants :

  • les parents ?
  • le chef ?

Les jeux Ont-ils le temps de jouer ? Ont-ils le droit de jouer ? Choisissent-ils :

  • leurs jeux ?
  • leurs jouets ?
  • leurs lectures ?
  • leurs camarades ?

Le travail Sont-ils obligés de travailler physiquement et intellectuellement au-delà de leurs possibilités ? Ont-ils des responsabilités trop lourdes ?

La maltraitance Sont-ils maltraités :

  • physiquement ?
  • psychiquement ?
  • sexuellement ? Sont-ils exploités :
  • amenés à la corruption ?
  • amenés à la prostitution ?

9. LA SEXUALITE

Est-elle libre ou imposée ? Y a t-il des interdictions / obligations :

  • de chasteté ?
  • pas de contraception ?
  • sexualité débridée ?
  • partenaire imposé ?
  • mariage arrangé ?
  • prostitution ?
  • pédophilie ? Le chef impose t-il ses propres désirs sexuels et ses fantasmes :
  • à un membre du groupe ?
  • à plusieurs personnes du groupe ?

10. L’ARGENT

Y- a t-il une transparence des comptes, les membres peuvent-ils accéder à ces comptes ? D’où vient l’argent ? Où va l’argent ? Comment est géré le budget ? Qui gère le budget ? Les membres du groupe donnent-ils volontairement de l’argent ou est-ce obligatoire ?

11. LA SANTE

Qui soigne les membres du groupe ? Qui soigne les enfants ? Sont-ils vaccinés ? Y a t-il des contrôles par des médecins scolaires hors du groupe ? Y a t-il une interdiction :

  • de se soigner
  • de se faire soigner hors du groupe
  • de se faire hospitaliser
  • de se faire transfuser

12. LE RECRUTEMENT

Comment sont recrutés les nouveaux adeptes ? Quelles promesses sont faites : obtenir des solutions miracles dans tous les domaines ? obtenir des pouvoirs sur les autres :

  • des pouvoirs surnaturels ?
  • des pouvoirs de guérir ?
  • faire partie d’une élite ?
  • sauver l’humanité ? Disent-ils qu’ils détiennent la Vérité absolue ?

13. LA SORTIE

Les membres du groupe sont-ils réellement libres d’aller et venir Sont-ils libres de quitter définitivement le groupe ? Sont-ils poursuivis à leur départ ? Sont-ils harcelés ? Sont-ils persécutés ? Y a t-il des représailles ?

Vos réactions

  • Christine 6 août 2014 19:33

    J’ai vécu des violences psychologiques dans une paroisse catholique française, de la part d’un prêtre et de femmes qui ont du pouvoir dans cette paroisse. Ce prêtre se comporte comme un dictateur, impose ses idées et rentre dans de grosses colères quand on ose s’opposer à lui, en ce cas, on n’a plus qu’à s’en aller. Ensuite, il le regrette, il essaie de se réconcilier mais il recommence à la prochaine occasion. je l’ai vu se comporter de cette façon avec d’autres que moi. Une des femmes refuse de dire bonjour, fait comme si elle ne nous voyait pas, même si on lui dit bonjour, alors qu’elle demande qu’on vienne l’aider. Elle l’a fait à moi et à une autre femme. Elle ne me parlait que si elle avait besoin de moi. Deux autres femmes, dirigeant un autre groupe, sont jalouses, soit des plus jeunes qu’elles, soit de celles qui ont plus de connaissances qu’elles. Elles nous invitent à leurs réunions, puis elles nous chassent par jalousie. Elles l’ont fait à moi et aussi à une autre femme devant moi. Je suis restée dans cette paroisse pendant 6 ans et j’ai été détruite psychologiquement par ces mauvais traitements. je ne savais pas à qui parler, c’est la loi du silence qui règne.

    • Comment identifier une dérive sectaire ? 2 février 2017 15:41, par Diane

      Bonjour,

      Je désire répondre à Chrsitine qui a fait un message sur votre site . Elle a vécu des représailles en lien avec un prêtre et une dame . Je lui conseille fortement d’en aviser l’Évêque de son diocèse car il se doit de savoir ce qui se passe dans cette paroisse . Effectivement , ce prêtre a des problèmes et ne possède pas ses émotions . Malgré que ce témoignage a été rédigé en 2014, il serait bon de le faire car probablement que ce prêtre est encore là et il fait des ravages dans sa paroisse.

      Cordialement, Diane