Mercredi 12 juillet 2017

« De l’emprise à la liberté » Conférence du père Pierre Vignon

Lors du congrès de l’ICSA 2017, à Bordeaux, le père Pierre Vignon est intervenu pour présenter le livre « De l’emprise à la liberté », un ouvrage pluridisciplinaire et universitaire sur le sujet douloureux des dérives sectaires au sein de l’Eglise Catholique.

Vos réactions

  • Françoise 14 juillet 2017 22:29

    Très belle intervention. Merci du partage, Xavier. On aimerait voir plus de prêtres comme le père Vignon, conscients des problèmes de dérives sectaires et engagés sur le sujet.

    Je me suis trouvé le témoignage de Renata (l’ex membre des Focolari) sur ce site :

    http://pncds72.free.fr/319_focolari.php

    Peut-être faudrait-il rajouter les Focolari à la liste des communautés controversées ? Je ne sais pas vraiment s’il y a une implantation en France ou pas. Mais au regard du témoignage de Renata, on retrouve les mêmes logiques d’emprise que dans le reste de la liste des communautés.

    Ce qui m’a frappée dans son témoignage, c’est quand elle fait le lien entre les Focolari et le fascisme italien comme le fascisme allemand. Le terme de Capo-zone, mais aussi d’autres termes en lien avec le mouvement fasciste mussolinien et nazi, montre bien la parenté. Je ne sais pas si vous avez pu en discuter avec elle au congrès, si elle était présente, mais c’est une dimension qu’on retrouve je trouve dans plusieurs communautés déviantes et sectaires catholiques. Cet aspect ultra conservateur, fasciste, on le retrouve aussi dans la Légion du Christ, l’Opus Dei, le Chemin Néocatéchuménal, la FSSPX, Ichtus, la Cité Catholique. Ca peut être un peu moins évident sur d’autres groupes, je pense notamment aux différentes communautés du Renouveau Charismatique, qui se sont plus coulées dans une fausse image hippie et progressiste en lien avec l’aspect New Age de leurs origines. Mais si on gratte un peu derrière cette vitrine qui sert aussi de piège, on retrouve les mêmes idéologies fortement réactionnaires issues de familles plutôt aisées, préoccupées par une forme de contre-révolution catholique, souhaitant ressusciter un système autoritaire sinon totalitaire religieux et politique qui remettrait l’ensemble des citoyens sous emprise et domination par la terreur. Quelque part, chacun de ces mouvements souhaiterait un système politique et religieux à la Franco, dont ils seraient les zélés soldats.

    Renata dans son témoignage, lie les Focolari à Paul VI qui, avant d’être nommé pape, avait participé à l’organisation de la fuite des nazis en Amérique du Sud. On retrouve aussi le même Paul VI en soutien des Légionnaires du Christ, comme en marche-pied de l’OD même si avec plus de réserve. JP2 augmentera ce soutien en attribuant à ces groupes tout un tas de fonctions vaticanes (communication, finances, gestions diverses) et une mise en avant médiatique sans précédent. Tout ça en croyant pouvoir préserver et prolonger une institution largement corrompue et ayant protégé et soutenu des dictateurs fascistes au nom de Dieu, de statut politique et territorial également. Les accords de Latran de 1929 mais aussi l’histoire fasciste italienne le montrent suffisamment :

    https://amnis.revues.org/1709

    Est-ce au regard de ces intérêts particuliers du Vatican que nous devons, nous croyants, supporter et voir ces groupes communautaires déviants, sectaires et intégristes, progressivement tenir les rênes du pouvoir religieux catholique romain tout en aliénant et détruisant un nombre considérable de jeunes et de familles ?

    Si le Vatican a pris quelques distances relativement récentes d’avec le fascisme (affaire Williamson), dans le concret quotidien, n’est-ce pas plutôt le seul signal d’éloignement pour des liens toujours plus étroits avec les pires politiques et dérives intégristes et sectaires ?

    • L’influence du fascisme italien ? Du nazisme ??? Et pourquoi pas alors de la mafia ? Les mafieux en Italie emploie eux-aussi le terme de « capozona » (chef de zone)… Mais ne faudrait-il pas plutôt chercher l’origine de l’emploi de ce terme dans l’Ecriture ? Saint Paul parle du Christ « tête de l’Eglise ». En italien le terme « capo » signifie « tête » et « chef » et il était d’usage courant dans l’Eglise après la Mystici Corporis. Chiara Lubich l’a d’ailleurs remplacé dans les années 90 par celui de « responsable », plus conforme à son charisme. J’ai lu le chapitre du père Hennaux et je l’ai trouvé un peu rapide et superficiel. Il fonde presque toute son analyse sur un écrit mystique de Chiara Lubich qui devrait être interprété dans son contexte et il en tire des conclusions qui vont complètement à l’encontre de tout ce qu’elle a dit, été et pensé. Il suffit de prendre l’index thématique du plus important recueil de ses écrits en français « Pensée et spiritualité » (Nouvelle Cité, Paris 2003) et d’aller voir les textes des voix « amour réciproque », « relations trinitaires », « fraternité », « distinction », « communion » pour se rendre compte que sa conception de l’unité n’est assurément pas fusionnelle, mais chrétienne et donc personnelle et trinitaire. Le terme « fusion » n’est d’ailleurs jamais présent dans ce recueil de 500 pages. Ceci dit nul mouvement n’est à l’abri de possibles dérives et les Focolari qui ont un charisme fort doivent y être particulièrement attentifs car l’unité mal comprise ouvre la porte aux pires déviations. De plus l’ignorance, le manque de maturité ou l’enthousiasme naïf et infantile de certains membres font que des abus peuvent avoir été et être commis, comme Renata Patti le dénonce.

      • Bonjour Michel, bien trouvé dans l’ENVERS DU DECORS. Je suis bien consciente que dans ton ouvrage « Pensée et spiritualité » (de Michel Vandeleene ed. Nouvelle Cité, Paris 2003) … voir les textes des voix « amour réciproque », « relations trinitaires », « fraternité », « distinction », « communion » … » … les citations que tu as choisies (de mémoire) sont pertinentes et puisque nous avons prix le temps d’approfondir ce thème pour plus de 3 heures dans l’après-midi du 28.01.2015 (jour après l’ouverture de la cause en béatification de la SdD Chiara Silvia Lubich) je n’ai pas de problème à reprendre le dialogue avec toi dans le conteste de ce livre qui à prix 5 ans avant de voir le jour et l’étude dont tu parle ne c’est certainement pas basée sur une petite page dites « mystique » que nous connaissions par cœur. Tu m’avais demandé de t’envoyer un texte. Je peux enfin le faire ici puisque c’est plus que publique, et depuis bien longtemps CAD bien avant l’ouverture de la cause qui te tient tellement à cœur (et je te comprends tout à fait vu de ton côté)… Malheureusement il faudrait que tous les lecteurs de ce site comprennent l’italien pour étudier le problème. Par exemple : « capo » etc… remplacé par « responsable »… ça n’est pas le problème … c’est la tâche qu’incombe sur ces pauvres personnes qui dans « les zones » doivent seuls ou ensemble être « une autre moi-même » disait Chiara Lubich.

        Je peux encore me tromper ou mal me rappeler, alors que … je ne suis pas la seule… et tu le sais très bien. [voir sur PNCDS 72 UN AUTREMOIGNAGE : Vingt ans au Focolare : mon vécu http://pncds72.free.fr/319_focolari/foc_autre/01_20_ans_focolare.pdf Mise en perspective : liberté intérieure et structures ecclésiales http://pncds72.free.fr/319_focolari/foc_autre/02_mise_prespective.pdf ] Pour le reste laissons au Tribunal Ecclésiastique s’occuper de saint et sainteté et approfondir l’une ou l’autre témoignage. J’espère que tu as déposé la tienne comme j’ai aussi fait ce que ma conscience me demandait. Cela ne m’appartienne plus, mais de mon côté il n’est pas question de cacher ce qui doit être connu… Voilà en N.B. les textes du Paradis ’49 que tu m’avais demandé et aussi un bémol fourni par Enzo Fondi justement sur l’AMOUR RECIPROQUE. Ce site nous aide a avancer sur les Chemins de Vérité… pourquoi voudrais-tu en cacher une partie ? Oui, je dénonce - grand mot, mais exacte - les pratiques sectaires au Focolare qui sont des dérives graves parce qu’elles font des victimes, des personnes qui en souffrent… cela n’est pas chrétien de faire souffrir au nom de Dieu !!! Mais ma question est beaucoup plus radicale : est-ce que la « racine » de cette fondation, donc sa fondatrice n’est pas une personne « à problème » ? Je ne connais pas la réponse, je pose la question en toute honnêteté parce que je ne comprends pas le pourquoi de toutes ces demi-vérité ou fausse-vérité pour ne pas dire Mensonges tout court sur la santé de Chiara Silvia Lubich, de ses passages en clinique psychiatrique etc… tout à fait légitime si elle était en état de devoir être soignée, MAIS pourquoi nous mentir en nous disant toujours et à tous qu’elle passait « la/ou les » nuit obscure ou autres épreuves comme les grands mystiques (Jean de la Crois ou Thérèse d’Avila etc…). Pourquoi cela ?

        On ne construit rien avec le Mensonge !

        Carissimo Michel, ti capisco, ma non posso nascondermi. Per dirla con Mons. Bregantin "… La Chiesa deve « annunciare » il Vangelo …. « denunciare » ciò che non è Vangelo …. e « rinunciare » fino a dare la vita (come Don Pino Puglisi ecc…) …" e quella gente è stata uccisa fisicamente dalla Mafia. Sì, proprio dalla Mafia. MA c’è una « mafia » che uccide non il corpo, ma lo spirito « di quella dobbiamo temere ». Io temo, caro Michel, che ci siamo sbagliati … tutti, tutte… ci siamo sbagliate ad aderire ad un grande « IMBROGLIO » e abbiamo il dovere di dirlo chiaro. Se la Santa Madre Chiesa Gerarchica non lo fà … pazienza… ma noi « Non possiamo tacere » … prova a leggere, se puoi, quel libro di Mons. G. Bregrantin e forse capirai. Ti auguro tutto di Bene, come dicono gli Svizzeri ! Renata PATTI

        N.B. : A. DOCUMENTS de Chiara Lubich et du Mouvement des Focolari i. Raduno cz. ottobre 1974 (107 pp.) Commentaire de Chiara Lubich du texte « Paradis 1949 » http://pncds72.free.fr/319_focolari/319_9_1949_1974_paradisoPARADISO%201949_clibich_raduno_capizona.pdf ii. Nuova Umanità 177 (mai-juin 2008/3) http://pncds72.free.fr/319_focolari/319_10_2008_nuova_umanita_pp_281_324.pdf iii. STRALCI DI CHIARA - 1949 http://pncds72.free.fr/319_focolari/319_8_1949_stralci_di_chiara_molti_inediti.pdf Beaucoup d’inédits tirés des études publiées sur « Nuova Umanità », revue bimestrielle de culture, Città Nuova éd. Molti inediti tratti dagli studi pubblicati su « Nuova Umanità », rivista bimensile di cultura, Ed. Città Nuova iv. Enzo Maria Fondi (un des premiers focolarini - uno dei primi focolarini) à l’école de formation de Loppiano (Florence) le 24 avril 1998 : « L’amour réciproque » - traduzione FR http://pncds72.free.fr/319_focolari/319_40_fondi_amour_reciproque_fr.pdf Alla scuola di formazione di Loppiano (Firenze) il 24 aprile 1998 : « L’amore reciproco » - originale : http://pncds72.free.fr/319_focolari/319_39_fondi_amour_reciproque_it.pdf