Jeudi 16 avril 2015

Elle voulait être religieuse, elle devient esclave à Lisieux

France Bleu révèle ce mercredi le témoignage d’une jeune femme victime d’esclavage moderne à Lisieux, dans le Calvados. Elle voulait devenir religieuse et pendant neuf ans, elle a travaillé 18 heures par jour, sans salaire et privée de liberté.

Obligée de travailler 18 heures par jour, sans salaire, et privée de toute liberté. C’est le calvaire qu’a vécu Myriam (prénom d’emprunt). Cette jeune femme est arrivée d’Afrique en 2001 pour intégrer la communauté des Travailleuses Missionnaires, une organisation internationale qui gère la chaîne de restaurants l’Eau Vive.

Elle pensait devenir religieuse

Elle pensait devenir religieuse, elle a, en fait, été exploitée pendant neuf ans. Elle a réussi à s’échapper et aujourd’hui elle a porté plainte. Cette affaire d’esclavage moderne s’est notamment déroulée à Lisieux, dans le Calvados.

En courant

Myriam n’oubliera jamais ce matin de 2011 où elle a prétendu avoir mal à la tête pour ne pas aller à la messe avec les autres, et sans réfléchir, elle n’avait que son passeport en poche, elle s’est enfuie en courant. Depuis neuf ans, elle travaillait sans relâche, dans les restaurants et les foyers gérés par la communauté en France et en Europe, notamment celui de Lisieux où elle a passé deux ans.

Sous emprise

Pendant tout ce temps, elle a espéré devenir religieuse, c’est d’ailleurs sous ce prétexte que la communauté l’avait faite entrer illégalement en France. Myriam n’a aujourd’hui toujours pas de papier. Elle a entamé une procédure de régularisation et, grâce à une psychothérapie, elle a réussi à libérer sa parole pour livrer un témoignage qu’elle voudrait utile pour celles qui sont toujours sous l’emprise des Travailleuses Missionnaires.

« Je n’ai fait que travailler et obéir pendant neuf ans. »

Myriam : « Dans cette communauté, il y a une emprise très forte. On n’est pas nous-mêmes. » - interrogée par Nolwenn Le Jeune

Exploitation par le travail et réduction en esclavage

Mais le lent chemin vers la vraie vive passe aussi par une plainte, déposée le 17 mars dernier au commissariat de Caen pour exploitation par le travail et réduction en esclavage. Des crimes punis de 20 ans de réclusion. Il y aurait en France près de 200 jeunes femmes dans son cas.

Voir en ligne : http://www.francebleu.fr/infos/temo…

Vos réactions

  • Monique COUTURIER 6 octobre 2016 15:09

    Cela fait des années que nous fréquentons le Foyer Louis et Zélie Martin, ainsi que l’Ermitage Ste Thérèse, et ce, en pension complète. Je n’ai jamais vu, ni constaté quoique ce soit qui puisse laisser à penser qu’il y avait ou qu’il y a de la maltraitance, voire de l’esclavagisme. L’ambiance est toujours des plus sereines, des plus chaleureuses, et les travailleuses missionnaires ne nous ont jamais donné l’impression d’y être contre leur gré, bien au contraire. Je remarque surtout qu’il est très facile de critiquer dès lors qu’il s’agit de tout ce qui touche aux catholiques… Par contre, Lisieux, sans Ste Thérèse de l’Enfant Jésus et les millions de pélerins qu’elle draine tout au long de l’année, la notoriété de Lisieux ne dépasserait pas le Calvados, et encore.

    • Moi aussi j’y suis allée. Que disent les autres jeunes femmes y ayant travaillé ? Se joignent-elles à sa plainte ?

    • Le problème est que là où est notre Seigneur, le diable n’est jamais très loin. Son but étant de détourner les âmes du Sauveur. Certaines religieuses sont très certainement sous son emprise, il sait aveugler celui qu’il manipule.

    • Mme Couturier, effectivement vous ne pouviez pas vous rendre compte de ce qui se passe. ces sourires forcés, cette gentillesse et autres ne sont que des Vitrine qu´il faut a tout prix proteger. Null ne doit savoir ce qui se passe a l´interieur. c´est la régle du jeu ! si les ex-TM racontaient le mensonge le diocése de Bayeux-Lisieux et son sanctuaire n´allait pas virer ces travailleuses missionnaires. L´eêvque lui meme se sent en danger à cause des poursuites judiciaires Raison pour laquelle il a demandé aux TM de quitter son sanctuaire. Pensez-vous que lêvêque peut liquider une communauté qui a servi dans son diocese pendant 21 ans saNS RAISON VALABLE ?

    • @ Madame Couturier Vous dites qu´il ya toujours des critiques lorsqu´il s´agit des catholiques mais je pense que vous êtes hors Sujet car ces critiques ont commencé dans l´église catholique même. Il ya eu toute une commission diocésaine qui a enquêté sur les TM et leur fondateur Roussel Galle Marcel. Les conclusions de cette enquêtes sont accablantes, horribles. C´est de la Perversion pure de la part du fondateur roussel Galle ainsi que de l´exploitation des humains et l´abus d´autorité. Il ya de cela un an qu´une nouvelle enquête canonique est lancée dans cette même communauté car on se rend bien compte 30 ans apres la mort du fondadeur ses adeptes qui ont été plus proche de lui continuent a faire la meme Chose. elles ont developpé le vice á la perfection. Madame sachez que ici il ne s´agit pas des critiques aux catholiques mais a un groupe de personnes qui exploite des êtres humains. un groupe qui fait de l´esclavage moderne Sous Couvert de la spiritualité du carmel et en utilisant l´image de sainte Théreses de lisieux et de l´église catholique.

  • Alexandre 16 avril 2015 16:45

    Et cette communauté existe toujours ? l’Eglise y envoie toujours des pèlerins manger avec la bénédiction des évêques ? les personnes ne sont toujours pas payées et continuent de travailler 18 heures par jour etc.

    Quelqu’un peut-il nous dire où l’on en est ?

    • J´espère que le recteur du sanctuaire sainte thérese de Lisieux est au courant de cet article car l´an dernier lors de la publication des premiers témoignages des ex TM par le journal La Croix et l´AVREF il avait dit que les problèmes soulignés par les ex TM ne concernent pas Lisieux mais spécifiques aux restaurants Eau-Vive. Mais là on a un cas bien précis la victime parle bien du foyer Louis et Zelie Martin ainsi que de l´Hermitage sainte Thérese de Lisieux qui sont les deux maisons d´accueil dudit pélérinage. En outre dans le deuxieme volume du « livre noir des travailleuses missionnaires » de l´Avref on a également les témoignages des garcons qui ont travaillé au noir dans son sanctuaire et qui ont été aussi exploité…On ne peut que se poser la question suivante : est-ce que le pélérinage sainte thérese de Lisieux n´est pas au courant des dérives sectaires de l´association des travailleuses missionnaires qu´il accueille dans son sanctuaire ? ou sont ils vraiment pas au courant comme le recteur l´avait dit ? ou alors c´est une complicité entre le pélérinage sainte thérese de Lisieux et l´association des travailleuses missionnaires. A mon avis elles sont des travailleuses mais pas des missionnaires de l´évangile du christ.

      • Elle voulait être religieuse, elle devient esclave à Lisieux 9 août 2015 15:35, par Amour de la sagesse

        Une association des malfaiteurs peut bien durer des années voir des siecles ceci ne revient pas à dire qu´elle est l´œuvre de l´esprit saint. Le diable et Dieu sont deux puissances qui ont toujours existées et qui existeront toujours. Il n´ya jamais eu l´un sans l´autre. Alors dire de l´association TM qu´elle serait forcement l´œuvre de l´esprit saint parce qu´elle date d´une soixantaine d´années seulement est une rigolade. C´est également un raisonnement des gens limitées ou incapables de faire bon usage de la raison. Si parcequ´une association existe depuis une soixantaine d´années on la qualifie de sainte , parfaite, angelique, divine ou pure je ne sais plus quoi, alors que dira t-on des sectes sataniques qui existent depuis la creation du monde ?

    • les pèlerins ne sont pas bouchés comme ceux qui continuent de nier que la communauté des travailleuses missionnaire n’est une œuvre du démon mais bel et bien celle de l’Esprit Saint. Sinon il y a longtemps qu’elle a disparu. Alors laissez les soeurs poursuivent leur belle mission

      • Chacun est libre de pensée se qu’il veux. Mais il n’en demeure pas mois que traiter l’être humain de cette manière n’est pas l’œuvre de l’ Esprit Saint.

        • Je reviens de Lisieux où le nombre de TM est réduit par rapport aux autres années. Il m’a été confirmé qu’elles n’étaient pas payées. pourquoi, face aux accusations, l’évêque et le recteur ne montent ils pas au créneau pour défendre cette institution ? Ou ne portent ils pas plainte si les attaques sont diffamatoires ? Bizarre !

          • @ Michel, vous avez écrit : pourquoi, face aux accusations, l’évêque et le recteur ne montent ils pas au créneau pour défendre cette institution

            Il vaudrait mieux qu’ils montent au créneau pour défendre toutes ces femmes exploitées par cette institution, non ? Mais ça serait sans doute trop leur demander…

          • L´évêque de Lisieux ne peut pas monter au créneau ni porter plainte car il est bien conscient que les Ex-TM disent la vérité et que ces derniers possèdent toutes les preuves pour prouver qu´elles ou qu´ils ont travaillé « au noir » dans son diocèse. Il ya bel bien eu lieu de l´exploitation des humains dans ce diocèse de Bayeux-Lisieux. Vous avez certainement remarqué que l´evêque commence deja à virer à liquider les TM doucement : elles ne gerent plus le foyer louis et zélie martin, la lingerie est fermée, le nombre des TM à Lisieux est réduit…..etc

          • L´évêque de Bayeux-Lisieux qui avait accueilli les TM dans son diocèse avait été condamné pour non assistance des Mineurs en danger et pour complicité Avec la communauté saint jean. ……alors ce n´est pas un homme comme celui là qui monterait au créneau pour dénoncer les TM. Michel j´espere que vous comprenez deja pourquoi il ya ce silence. Il a parti prenante dans cette histoire.

      • Pour vous les Ex-TM qui dénoncent les dérives sectaires de votre association TM ( car je suis sûr que vous êtes TM si non vous ne pouriez pas tenir un tel langage) sont des bouchés. Si oui c´est à cause de votre endocrinement voir le lavage de cerveau qu´elles ont subit dès le bas âge. Qui vous a dit que les œuvres diaboliques connaissent toujours rapidement leur fin ? L´esclavage dans le monde a duré combien de siècles ? Votre association est plus jeune que ma grand mère alors unitile de pencher sur la durée. « la belle mission » pour vous c´est en faisant le travail dissimulé ? en exploitant des humains ? en vandant aux jeunes filles une vocation qui n´existe pas ?

        • òu sont passées les TM de Lisieux ? Les fêtes thérésiennes de cette année 2016 se déroulent sans qu´on ne fasse allusion aux TM. qu´est ce que cela veut dire ? le pelerinage a t il senti le danger ? Le TM ne figurent dans aucun Programme d´annimation de ces fêtes. ont -elles honte maintenant de s´afficher ? Dans le site du sanctuaire on présent la communauté Italienne qui gere maintenant le Foyer Saints Louis et Zelie Martin mais à l´ermitage sainte thérese on ne fait plus allusion aux TM qui gerent cette maison…..c´est étonant et bizarre. La fin de cette histoire nous le dira.

    • Elle est la seule dans ce cas. Qu’en est-il des autres femme y travaillant ? Que disent-elles ?