Vendredi 9 mai 2014

« Les arrivistes dans l’Eglise, qu’ils aillent faire de l’alpinisme »

Aux personnes qui abordent l’Église comme « des arrivistes », le Pape François suggère, s’ils veulent « faire de l’alpinisme », d’aller tout simplement ailleurs. De plus, le Pape critique avec force « ceux qui suivent Jésus pour l’argent, avec l’argent, en cherchant de profiter économiquement de la paroisse, du diocèse, de la communauté chrétienne, de l’hôpital, du collège ». Chaque époque de l’histoire de l’Église, du début à aujourd’hui, a ajouté le Pape, a connu de « véritables affairistes qui se sont fait plein d’argent ! Ils se présentaient comme des bienfaiteurs de l’Église, mais se faisaient plein d’argent et pas toujours propre ».

La réflexion du Pontife durant la Messe célébrée comme chaque matin en la chapelle de la Maison Sainte Marthe a pris pour texte de départ l’épisode de l’Evangile où Jésus réprimande la foule qui le cherche seulement parce qu’elle a pu se rassasier avec la multiplication des pains et des poissons. « Jésus, affirme le Pape François, parle de trois attitudes qui ne sont pas bonnes comme motivations pour Le suivre ou rechercher Dieu. La première est la vanité ». En particulier, le Pape évoque ces notables qui font l’aumône ou jeûnent pour se montrer. Nous aussi « pasteurs », a souligné le Pape, nous pouvons pécher par vanité » et « un pasteur qui est vaniteux ne fait pas de bien au peuple de Dieu ».

Le pouvoir et l’argent, deux autres mauvaises raisons

« Certains suivent Jésus, et peut-être pas de manière consciente, cherchent le pouvoir, non ? Le cas le plus évident c’est Jean et Jacques, les fils de Zébédée, qui demandaient à Jésus la grâce d’être premier ministre et vice-premier ministre, quand serait arrivé le Règne. Et dans l’Église nous trouvons de ces arrivistes ! Il y en a tellement qui frappent à la porte de l’Église pour…Mais si c’est cela qui t’intéresse, va au Nord et fais de l’alpinisme : c’est plus sain ! Mais surtout n’approche pas l’Église comme un arriviste ! Jésus lui-même réprimande ces arrivistes qui cherchent le pouvoir ! »

« La troisième chose qui nous éloigne de la rectitude des intentions, a souligné le Pape, c’est l’argent ». « Ceux qui suivent Jésus pour l’argent, avec l’argent, en cherchant à profiter économiquement de la paroisse, du diocèse, de la communauté chrétienne, de l’hôpital, du collège…Pensons aux premiers chrétiens qui ont eu cette tentation. Simon, Ananie et Saffira…Cette tentation a existé dès le début, et nous avons connu tant de bons catholiques, de bons chrétiens, des amis, des bienfaiteurs de l’Église, qui avaient reçu même un tas de titres honorifiques…tant ! Qui ensuite se sont avérés avoir fait des affaires un peu louches : c’étaient de vrais affairistes, et ils ont fait plein d’argent ! Ils se présentaient comme des bienfaiteurs de l’Église mais se faisaient plein d’argent et pas toujours propre ».

Voir en ligne : http://www.news.va/fr/news/les-arri…