Mercredi 28 mars 2018

Pédophilie. Un prêtre soupçonné après le témoignage d’un Vannetais

Un signalement a été effectué au parquet d’Orléans après le témoignage d’un habitant de Vannes qui accuse un prêtre d’actes pédophiles.

L’évêque d’Orléans a fait ce lundi un signalement auprès du parquet concernant un prêtre de son diocèse soupçonné d’actes de pédophilie. Ce que confirme le procureur d’Orléans, Nicolas Bessone, qui évoque une « suspicion d’abus sexuels commis sur des enfants quand ils avaient une dizaine d’années ».

Suite de l’article sur letelegramme.fr

Voir en ligne : http://www.letelegramme.fr/morbihan…

Vos réactions

  • réaction Lemay près de Vannes 6 avril 2018 10:08, par Patrick Morin

    A priori pas de réaction épiscopale A noter à côté de Lemay parmi les intervenants annoncés de la formation Debout REsplendis : Raniero Cantalamessa prédicateur de la maison pontificale, P Soubeyrand des Béatitudes …

    Mais quand même : http://gamaliel21.pagesperso-orange.fr/03%20QUOI%20DE%20NEUF.htm#LEMAY

    Note d’avertissement de Gamaliel21

    HENRI LEMAY ET SA FORMATION EN GUERISON CHRETIENNE

    En 2007 déjà, la Commission doctrinale de la Conférence des Evêques de France avait dû dénoncer les pratiques de « guérison des racines familiales par l’Eucharistie » (note 6). Or, à l’heure actuelle, certains milieux catholiques fréquentent assidûment les sessions de « formation en guérison chrétienne » données par le canadien Henri Lemay ou ses assistants dans des maisons diocésaines ou autres lieux catholiques. En 2015, le concepteur de cette « Ecole de guérison » a déjà été interdit d’enseignement et de prédication par la Conférence des ordinaires de Suisse romande pour leur territoire. L’étude de ces formations montre en effet combien elles peuvent être dommageables pour la foi des fidèles. Ainsi mettent-elles l’accent sur des méthodes de psychogénéalogie déjà épinglées par la note doctrinale précitée. Voici quelques extraits symptomatiques : […] En réalité, ces pseudo-rituels sont pratiqués en violation de l’Instruction de la Congrégation pour la doctrine de la foi concernant les prières pour obtenir de Dieu la guérison. En particulier de l’article 8 - § 1 : « Le ministère de l’exorcisme doit être exercé en dépendance stricte de l’Evêque diocésain, et conformément au canon 1172, à la Lettre de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi du 29 septembre 1985 et au Rituel romain » L’article 10 précise que « L’évêque diocésain doit nécessairement intervenir avec son autorité quand il y a des abus dans les célébrations de guérison liturgiques et non-liturgiques, en cas de graves manquements aux normes liturgiques et disciplinaires. » Il a été également rappelé que toute « soirée de guérison » devait être précédée d’une demande explicite auprès de l’ordinaire du lieu. […]

  • Patrick Morin 4 avril 2018 12:38

    Les évêques bretons ont un autre souci avec un prédicateur qui met sur le même plan pédophilie et homosexualité. C’est encore le Télégramme qui en parle : http://www.letelegramme.fr/bretagne/religion-les-homosexuels-chretiens-inquiets-de-la-venue-d-un-predicateur-01-04-2018-11909273.php#top

    L’envers du décor a déjà reproduit des commentaires sur les "formations à la guérison chrétiennes de Henri Lemay : http://www.lenversdudecor.org/L-Agape-un-maillon-du-reseau-de-guerison-de-la-Nouvelle.html

    Espérons que les évêques français finissent par adopter là aussi une positon ferme et lisible !