Samedi 30 avril 2016

Pédophilie dans l’Église : une victime brise le silence

Les révélations sur des affaires de pédophilie dans l’Église se multiplient ces dernières semaines. Vendredi 29 avril, un religieux de la communauté Saint-Jean sera jugé pour abus sexuels. Une communauté qui a longtemps gardé le silence alors que plusieurs de ses membres ont eu affaire à la justice. Gabriella Blagoi est une femme brisée. Elle a pour la première fois décidé de témoigner du calvaire qu’elle a vécu à Bucarest, sa ville natale.

Des parents pauvres, pas très aimants, la galère de la rue, puis la rencontre avec le frère Jean-Dominique. Gabriella a alors 7 ans. « J’avais l’impression que c’était comme Dieu. Il m’a entendu », raconte Gabriella à France 3, avant de réaliser : « Ce n’était pas un père, c’était pire qu’un diable ».

Un cauchemar

Très vite sa vie bascule, le jour où le religieux la viole pour la première fois. « J’ai mon sang qui coulait, là j’attendais qu’il finisse. J’attendais qu’il ouvre la porte. Il est même parti en souriant. Et il me disait ’on se verra demain », se rappelle Gabriella. Son cauchemar prend fin cinq années plus tard lorsque Jean-Dominique est rappelé en France, où il fera d’autres petites victimes, jusqu’à sa condamnation à huit ans de prison l’an dernier. Mais le silence de la communauté Saint-Jean interpelle d’autant qu’un autre de ses membres, frère Jean-François Régis, sera jugé vendredi, pour abus sexuels sur de jeunes garçons.


Pédophilie dans l’Église : une victime brise le silence

Voir en ligne : http://mobile.francetvinfo.fr/socie…