Mardi 30 avril 2013

Légion du Christ : Une refondation sans conversion des coeurs ?

Comment dans les communautés déviantes en « refondation » reconsidérer le rapport de l’état de sujétion et de la Justice ? La lettre suivante, publiée il y a quelques jours sur le blog de Paul Lennon, montre que la véritable difficulté, ce n’est pas tant de redéfinir le charisme ou de ré-écrire les Constitutions… mais de parvenir à une véritable conversion des cœurs.

Chers supérieurs, pères et frères dans le Christ,

J’ai demandé, il y a déjà un certain temps, l’autorisation de me rendre au Mexique, afin de pouvoir donner quelques conférences à des parents sur l’éducation de leurs enfants, de saluer quelques amis et également de collecter des informations pour ma thèse de doctorat. Mais ma demande a été rejetée. Lorsque j’ai demandé les raisons de ce refus, le directeur territorial m’a expliqué que la direction territoriale du Mexique et son conseil ne veulent pas que je rende visite aux communautés mexicaines, car depuis la lettre que j’ai écrit à propos de la vente de l’UNID, les supérieurs ont le devoir de protéger les communautés contre les inquiétudes que je risquerais de susciter.

Cette exclusion de la communauté légionnaire m’a profondément affecté. Au cours de ces dernières années, je n’ai fait que demander, aussi bien en publique qu’en privé, les choses suivantes :

  • Justice et réconciliation avec les victimes du père Maciel
  • Cohérence entre les critères évangéliques et le véritable service des âmes
  • Transparence dans le gouvernement et dans les finances de la congrégation
  • Co-responsabilité
  • Enquête et rédaction de la véritable histoire du père Maciel et de la Légion
  • Identification et exclusion des éléments pervers hérités du macielisme, que l’on rencontre dans notre culture légionnaire (discrimination en fonction des classes sociales ; mensonges ; tromperies ; utilisations de personnes comme des moyens ; culture du résultat en terme quantitatif ; racisme ; infantilisme ; manque de débat et de place pour l’esprit critique…)

Lequel de ces éléments risque de susciter des inquiétudes ? Lequel de ces éléments justifie que je sois interdit de séjour dans ces communautés ?

Est-ce cela, la nouvelle Légion ? Une nouvelle légion qui exclut ceux qui pensent différemment ? Une légion qui n’a pas de place pour le frère incommode ? Pour un frère qui a passé 34 années à vos côtés ? Ne s’agirait-il pas plutôt de la vieille légion, celle qui n’a pas su écouter les victimes du père Maciel ? Celle qui n’a pas voulu écouter ceux qui nous accusaient d’être une secte ? Ne s’agirait-il pas de la même vieille légion qui n’accepte de lire que la revue interne de la communauté, passe son temps à se féliciter et s’auto-congratuler pour ses réussites et ses réalisations… ignorant tous les dégâts qu’elle a faits à l’Eglise et l’urgente nécessité d’un changement radical ?

Personnellement, je suis très inquiet de voir que les protecteurs du père Maciel continuent à visiter des communautés, à prêcher des retraites, à recevoir des nominations de supérieur ou de confesseur. Mais je n’ai jamais considéré qu’ils n’avaient pas le droit de se rendre dans une communauté légionnaire, de déjeuner avec elle ou de dormir dans une chambre. Parce que dans le fond, ce sont des frères… ou peut-être plutôt devrais-je dire : « c’était des frères ». Pour votre gouverne, sachez que je n’ai jamais envoyé d’information à la presse. La lettre sur la vente de l’UNID, je l’ai envoyé à quelques supérieurs, à des conseillers et à quelques prêtres légionnaires. Je n’ai pas donné d’interview. Depuis le début, j’ai toujours signé les lettres en mon nom, et je n’ai jamais écrit en cachette.

Mes frères, c’est le silence des bons qui a permis au père Maciel de faire tant de mal à nos frères. Ne soyez pas complices par votre silence.

Dans le Christ,

père Peter F. Byrne, LC

« Mais voici l’alliance que je ferai avec la maison d’Israël. Après ces jours-là, dit l’Éternel : Je mettrai ma loi au dedans d’eux, Je l’écrirai dans leur cœur ; Et je serai leur Dieu, Et ils seront mon peuple. » Jr 31,33

Vos réactions

  • Colette 1er mai 2013 12:59

    Je ne suis pas vraiment surprise de cette nouvelle. Comment les légionnaires pourraient se convertir, alors qu’ils ont manipulé chaque étape de la visite apostolique ? Peut-on soigner un cancer quand on prétend n’avoir qu’une petite grippe ? Pauvre Eglise…