Poster un message

En réponse au message :

Suicide à la Légion du Christ ou « la mort soudaine du frère Robert Wills » (27 ans)

Le dimanche 3 avril 2016

Choisir la vie monastique sans y être épanoui(e)s et heureux(e) cela s’appelle du masochisme… Et cette vie requiert des aptitudes particulières qui ne sont pas donné(e)s à tous(e)… Si Dieu existe, Agapé, il veut notre Bonheur et comme vous le dites nous laisse complètement libre de faire ce que l’on souhaite (après la psychologie nous apprend beaucoup de choses sur nos conditionnements inconscients : être prêtre pour faire ce que son père voulait faire mais n’a pas pu faire etc etc..) C’est d’ailleurs tellement intéressant ce domaine de la psychologie … On dispose maintenant d’outils (psychothérapies etc.) pour se comprendre soi-même et éviter de reproduire des schémas, pour être « plus libre » d’être soi-même véritablement : être soi-même, développer ses talents au service de tous et dans l’épanouissement, c’est cela la vocation en fait… Après, avoir des coups durs dans la vie : des enfants handicapé(e) (mais certains sont très heureux, on peut être handicapés et très heureux aussi ! Attention à ne pas « formater » le bonheur. le bonheur peut se trouver dans des situations très diverses. On peut avoir maladies incurables ou très douloureuses, (je pense aux maladies mentales aussi..) avoir sa famille qui meure dans un accident de la route : c’est le « mystère du mal » et cela je ne vais pas le résoudre avec vous ici :) ! En tout cas, si une « transcendance » existe, je crois que c’est dans « l’amour inconditionnel » et que nous sommes tous fait pour le bonheur : certains souffriront beaucoup mais au final la vocation ultime c’est l’amour inconditionnel et la « béatitude ». Je sais une seule chose : aimer, aimer, aimer.. voilà notre vocation dans la vie… et cela on peut le faire partout et surtout pas seulement dans un couvent !! s’accrocher à une « vocation » (cela ne parle pas beaucoup à nos contemporains maintenant la « vocation », souvent on évolue, on change, on devient plus soi-même et l’on fait alors d’autres choix : tout n’est pas linéaire pour « toute la vie » : la vie est mouvement, sans cesse..) que l’on voudrait « avoir » à tout prix, c’est voué à l’échec… Comme vous dites « c’est le cœur qui parle » et le cœur peut aimer même si l’on est refusé(e) par un couvent de bénédictin(es) ou de carmélit(es)… Je suis bien d’accord avec vous quand vous dites que c’est vraiment très difficile d’être parents : il faut dire que maintenant on considère l’enfant comme une « personne » et on veut faire vraiment le mieux et le meilleur pour que cet enfant : les exigences misent sont très hautes parfois :) ! l’humanité évolue en humanité et cela c’est vraiment une très bonne nouvelle mais avec un monde très complexe, qui évolue technologiquement très vite, où le temps devient un critète qui n’a plus rien à voir avec une maturation lente, celle de l’humain et bien les défis sont de tailles mais aussi passionnants. Agapè, je vous souhaite plein de bonnes et belles choses dans votre vie à vous, vraiment.

Rajouter votre témoignage

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre adresse email ne sera pas rendue publique sur le site. Seuls les commentaires sont publiés sur le site. Votre adresse mail est nécessaire pour que nous puissions vous répondre si vous avez une question personnelle.

Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)