Poster un message

En réponse au message :

Un Frère de Saint Jean condamné par la Congrégation pour la Doctrine de la Foi

Le mercredi 29 mars 2017

Bonjour,agapé ! Vous écriviez :« qu’importe les raisons pour lesquelles il a agit ? » Eh bien cela importe beaucoup ! Pour les scientifiques,la question de savoir si l’espace est fini ou infini a des conséquences fondamentales sur la nature même de la réalité. Pour moi, la question de comprendre les vraies raisons de son comportement va de même. Paul Eluard écrivait que le poète est celui qui « donne à voir ». Avant de rencontrer la communauté de St Jean , j’aurais dit dans le même esprit que le prêtre est celui qui « donne à voir », qui tire les rênes du mystère de Dieu, de vie, d’agapé ! Quel idéalisme ! Quelle naïveté !

Mon histoire débute en 2000 après les JMJ à Rome chez les sœurs contemplatives à St Jodard.Dès le debut une expérience sombre avec une sensation suffocante de manipulation de leur part. Dès que quelque chose n’allait pas, n’était pas à leur gout, c’était le diable le seul responsable… La confession une fois par semaine était obligatoire pour moi, si je n’y allais pas,une sœur venait me chercher pour m’accompagner jusqu’à la porte du parloir et attendait jusqu’à ce que j’y soit entrée. Je commençais à me déprimer, à vouloir partir, mais la irresponsable de novices me disait toujours que c’est ne rien, que c’est juste le diable qui veut me détourner de ma vocation.Je ne mangeais plus beaucoup et souvent la nuit j’avais très faim. Quelque fois je descendais la nuit dans le réfectoire pour piquer des pommes…Mea culpa ! Sauf que pendant mes errances nocturnes, j’ai pu voir assez régulièrement des choses qui auraient du rester cachées, comme par exemple deux sœurs qui s’embrassaient et se caressait ! Là, j’avais compris que si je reste dans cette communauté une semaine de plus, j’allais vraiment devenir folle ! Les sœurs ne m’ont pas laissé sortir, j’ai été juste envoyé dans une autre prieuré.Au bout d’un an j’étais si mal que la prieure m’avait proposé de faire une années sabbatique avec les frères de st Jean et d’autres jeunes pour me changer un peu les idées. J’avais accepté…Si ,à ce moment là, j’avais réellement deviner le prix à payer pour cette « inattendue », j’aurais quitter ces gens là au plus vite possible !

Rajouter votre témoignage

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre adresse email ne sera pas rendue publique sur le site. Seuls les commentaires sont publiés sur le site. Votre adresse mail est nécessaire pour que nous puissions vous répondre si vous avez une question personnelle.

Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)