Poster un message

En réponse au message :

Le vrai visage de l’Opus Dei

Le mercredi 4 avril 2018

Bonjour LM

Merci pour ce témoignage. Concernant les liens entre St Jean et l’OD, je ne sais pas grand-chose. Je ne suis sans doute pas la mieux placée, mais je peux vous dire le peu que j’ai découvert au fil du temps sur les liens de l’OD avec les autres groupes dérivants sectaires.

J’ai longtemps pensé que l’OD se vivait un peu en autarcie par rapport aux autres mouvances fondamentalistes cathos, parce que se considérant au-dessus du reste des groupes, la crème de la crème, sorte d’aristocratie spirituelle, sociale, etc, etc.

En réalité, ce que j’ai appris ces dernières années en consultant différents ouvrages ou en discutant avec des ex-OD, c’est qu’il y a toujours eu des liens entre les différentes factions fondamentalistes catholiques en France.

Ces liens sont avant tout politiques avant même d’être religieux. C’est très important de le dire parce que c’est principalement ce qui unit ces groupes à la base.

Il y a tout d’abord pour une partie au moins, des convictions politiques monarchistes identiques via différentes grandes familles copines entre elles depuis le 19e siècle par affaires, mariages, idéologies diverses (vous avez dans ces groupes fondamentalistes pas mal de vieilles familles aristocratiques françaises), pour d’autres, des convictions politiques clairement fascistes (versant extrême droite s’entend). Vous avez enfin toute la mouvance démocratie chrétienne qui s’inspire des mouvances italiennes qui ont succédé aux fascistes, en ont repris quelques idées soft et se sont associées à différentes mafias pour percer politiquement, en compagnie d’autres groupes plus virulents et plus violents d’extrême droite.

Régulièrement, les différents groupes fondamentalistes cathos se regroupent autour de leaders d’extrême droite pour essayer d’y promouvoir politiquement un discours national-catholique et appeler à la création d’une théocratie militaire sur un modèle plus ou moins proche du franquisme, du pinochétisme, etc.

L’OD qui s’est énormément investie dans ce type de dictature par le passé est toujours présente à ces réunions, aussi bien par le biais de femmes que d’hommes. Elle est présente à la fois comme entité religieuse et politique, comme rapporteuse pour le Vatican (en tant que prélature papale, elle sert à la fois de garde rapprochée et de milice des papes, elle sert de relais des intérêts politiques et idéologiques de pas mal de cardinaux conservateurs si le pape ne l’est pas assez sur certaines question), mais l’OD sert aussi comme trait d’union et donneuse d’ordres politiques vis à vis des groupes fondamentalistes catholiques romains.

C’est une occupation encore plus marquée depuis l’ère Barbarin, c’est à dire depuis 2002. Donc chaque année, vous avez à différents moments de l’année, des rassemblements où sont décidées un peu les grandes lignes politiques de ces groupes sous chapeau opusien. C’est valable pour la politique au plan national mais aussi au plan international et européen. Un des pères de l’Europe, Schuman était membre de l’Opus Dei. Donc l’institution européenne est en partie une création opusienne. Ce qui explique aussi la présence de l’OD dans ces institutions et différents lobbies dont celui de Gregor Puppinck.

Au plan religieux, chaque groupe reste autonome. Par contre, vous avez des partenariats réguliers entre plusieurs groupes pour peser politiquement, tracter, faire avancer du lobbying à l’Assemblée Nationale, au Sénat, dans certains think thanks.

En France, c’est le groupuscule d’extrême droite les Patriotes (SIEL) qui dernièrement a attiré mon attention, avec des percées opusiennes mais aussi charismatiques et schismatiques FSSPX, notamment chez des personnalités féminines. Donc une union de différentes factions intégristes cathos sous une même bannière politique extrême droite.

C’est intéressant dans la mesure où les femmes dans ces types de groupes sont plutôt assez méprisées car femmes, mais finalement ces dernières années, on s’aperçoit qu’elles tentent une percée politique pour tout un tas de raisons parfois très personnelles ou au contraire complètement téléguidées et agissant sur ordre de prélats et de directions fondamentalistes. C’est perceptible dans leurs interventions et si l’on enquête un peu sur chacune, on comprend à peu près leurs parcours et leur type d’engagement.

Donc bien sûr que ces groupes se fréquentent au moins dans ces réunions. Parfois ils se côtoient aussi dans certaines manifs religieuses et politiques (Marche pour la Vie, Manif pour Tous, pèlerinage de Chartres, de Lourdes). Ils sont surtout tenus de dialoguer pour coordonner des actions communes et se partager le gâteau politique, intellectuel, médiatique.

Ils se partagent aussi les juristes quand ils se trouvent mis en procès pour différents délits ou crimes. Vous avez des listes de juristes pro groupes fondamentalistes cathos ou carrément opusiens qui vont aller défendre plus ou moins gracieusement des curés, des hauts prélats, certaines associations, fondations douteuses, mis en procès. J’en ai vu défiler quelques uns chez mes parents quand j’étais gamine, donc du coup, au moins pour les plus âgés, je sais qui ils sont.

Vous allez également en retrouver associés dans un certain nombre d’écoles supérieures, d’universités, de lycées privés confessionnels ou publics mais de prestige pour essayer de capter de nouveaux adeptes. Ils tiennent des listes de familles potentiellement recrutables et qui appartiennent déjà par leurs adhésions politiques ou certains de leurs engagements religieux, mais aussi via des abonnements à certaines revues, magazines, à un réseau catho fondamentaliste.

Ca fait un moment que j’ai compris à quel point le ciblage peut passer simplement par des abonnements à certaines revues catholiques ou politiques. Vous avez des instituts qui font des enquêtes pour différents groupes cathos fondamentalistes et qui leur remettent des listes de personnes qui sont ensuite contactées plus ou moins fortuitement par les dits groupes situés sur leur région de résidence.

Quand vous voyez cette jeune femme membre de l’OD qui vous explique certaines choses, c’est que vous avez le profil et avez été estimée, étiquetée comme ayant un profil compatible avec l’OD. L’OD ne donne jamais de la documentation si elle n’estime pas que vous êtes compatible ou intéressant(e) financièrement, sociologiquement, intellectuellement, religieusement. Ana ou d’autres ex-numéraires OD pourraient vous le dire mieux que moi. Tout est orienté pour le recrutement, pas dans un but amical ou vous faire une fleur. Il n’y a rien de gratuit dans ce type d’approche. Et il existe dans ce cadre là une certaine mise en concurrence, donc des tentatives d’approche, ce qu’on pourrait appeler de la corruption d’adeptes. Le marché étant de plus en plus restreint, il faut même aller recruter chez les groupes concurrents tout en étant partenaires. C’est de bonne guerre.

L’OD a une certaine main mise en France,parce qu’implantée plus tôt par rapport à la plupart des autres mouvements fondamentalistes. Implantée dès les années 50 en France, alors que la plupart des autres communautés dérivantes arrivent fin des années 60, début des années 70, elle dispose d’une antériorité, donc aussi d’une certaine autorité et d’un réseau.

Elle peut donc se permettre d’agir comme cela si elle pense que c’est utile pour ses intérêts ou ce qu’elle estime être les intérêts de l’Eglise et de l’épiscopat. Les numéraires ont le devoir de faire ce travail de recrutement intensif et doivent rendre des comptes à ce sujet très régulièrement à leur direction directe mais aussi à la direction générale.

La plupart des numéraires vivent en centre OD et qui vivent sous surveillance d’une direction ou masculine ou féminine (les centres ne sont pas mixtes) et d’autres privilégiés qui peuvent vivre chez eux un peu comme des surnuméraires, assez libres et moins endoctrinés aussi, parce que leurs parents ou des membres de leur famille ont tellement rendu de services ou sont tellement riches et rapportent tellement d’argent à l’OD que l’organisation les laisse un peu agir à leur guise. Ca ne concerne pas grand-monde sur la totalité des numéraires, mais ça existe.

Toutes les règles évoquées par votre amie sont les piliers indispensables à l’organisation opusienne. Votre amie n’a transgressé les règles que pour tenter de vous « convertir ». Parce que c’est son boulot de le faire. Elle a pu ainsi justifier l’entorse au règlement et au secret auprès de sa directrice.

Les opusiens sont surveillés dans leurs fréquentations, leurs lieux de vie, leur intimité. Rien n’est privé privé. Et même s’ils sont sortis du système opusien, ils continuent d’être surveillés, parfois harcelés. Tout doit être secret concernant le fonctionnement et l’organisation OD pour les gens de l’extérieur (généralement diabolisés, méprisés), mais à l’intérieur de l’Œuvre tout doit être su dans les moindres détails y compris intimes. Cet extrême contrôle auquel se rajoutent régulièrement des menaces, des directives, des objectifs semaine à semaine, constitue un mode de pression très efficace qui met les opusiens sous tension à flux tendu, ce qui en amène énormément en dépression chronique et sous tranquillisants pour tenir le cap, les objectifs.

C’est fou le nombre d’opusiens qui prennent des anti dépresseurs, qui sont carrément shootés pour tenir la cadence imposée.

Mais c’est aussi quelque chose qui je pense est présent dans les autres groupes communautaires fondamentalistes. Mais peut-être pas à ce degré extrême, cependant.

Voilà en gros ce que je peux vous dire pour répondre à vos deux questions par rapport à ce que j’ai découvert et appris au fil du temps.

Maintenant, s’il existe des liens particuliers entre St Jean et l’OD, je n’en sais rien. Ca peut être possible mais ce n’est pas moi qui pourrais vous dire quoi que ce soit à ce sujet. Je n’ai pas enquêté là-dessus.

Rajouter votre témoignage

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre adresse email ne sera pas rendue publique sur le site. Seuls les commentaires sont publiés sur le site. Votre adresse mail est nécessaire pour que nous puissions vous répondre si vous avez une question personnelle.

Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)