Poster un message

En réponse au message :

Le vrai visage de l’Opus Dei

Le jeudi 5 avril 2018

Effectivement, plus je creuse dans ce fumier plus j’arrive aux même conclusions que vous. Et plus j’ai envie de me sauver… très très très loin de tout cela et de vomir pour m’en libérer,comme on vomit un aliment pourri dans lequel on a mordu par mégarde. C’est difficile de croire à cette réalité sous-jacente pour un catholique fidèle au message christique. Et je remercie vivement tous ces sites où les explications sontes guidées uniquement par le souci de vérité et ne sont pas ajustées pour correspondre à ce que les bons gens veulent entendre. Pour moi,personnellement c’est un combat de tous les jours de ne pas retomber dans la facilité et de me dire (comme la majorité d’ anciens adeptes toutes communautés sectaires confondues),que se révolter quand on est seul, parait absurde devant l’ampleur des éventements et que se taire, c’est vraiment la meilleure des solutions dans ces cas là . Faux et archi-faux ! Car malheureusement,le silence n’empêchera personne de penser ni d’oublier, il rendra juste impossible le partage des expériences et protègera les agresseurs une fois de plus.

En ce qui concerne mon« profil attirant » pour ces groupes fondamentalistes, a part ma soif personnelle de l’absolu, rien ne m’ a prédestinée à ce genre d’expériences:les parents aimants, baptisés luthériens, non pratiquants,toute leur vie passée sous joug d’un communisme imposé par le régime soviétique. Moi même, baptisée dans l’Église Luthérienne Evangélique à l’age de 16 ans par mon propre choix, convertie au catholicisme grâce à une rencontre pure hasard avec Olivier Beleil du Verbe de Vie, la communauté de Chemin neuf et la fraternité de Tibériade lors de la journée de tous les consacrés à Bruxelles. Suite à cette rencontre Olivier Beleil( en personne) m’a invitée à Waterloo pour passer un weekend avec la communauté, puis m’a proposé de faire une année sabbatique en France ,à Solignac. En tant qu’une jeune journaliste,en plus de confession luthérienne, ne connaissant pas un mot en français, je ne voyais vraiment aucune possibilité de quitter mon pays ,ma famille ,mon travail pour une année entière dans une communauté dont j’ignorais tout. Et pourtant, c’est exactement ce que j’ai fait hélas. Au Verbe de Vie je ne suis restée que quelques mois finalement,car une rencontre imprévue avec une autre communauté a totalement changé le cours de ma vie. La suite vous connaissez un peu .

Tout cela pour montrer que le milieu familial et social n’est pas forcement un facteur déterminant. C’est peut-être ,d’ailleurs, ça, qui m’a permis d’ouvrir les yeux « aussi rapidement »sur leurs incohérences et que leur recherche de trois sagesses, c’est un peu en fonction du sens du vent de l’hypocrisie que ça se passe …

Rajouter votre témoignage

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre adresse email ne sera pas rendue publique sur le site. Seuls les commentaires sont publiés sur le site. Votre adresse mail est nécessaire pour que nous puissions vous répondre si vous avez une question personnelle.

Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)