Poster un message

En réponse au message :

Moi aussi je suis partie

Le vendredi 30 janvier 2015

@ Bélanger, je souscris à votre remarque : beaucoup d’aspect de cette histoire tourne autour de sa personne. (l’ancien prieur général)

Je rajouterais que ça n’est pourtant pas le plus important. Cette « histoire » regarde les déviances tous azimuts de Bethléem et pas autre chose.

@ Elisabeth, personnellement, je n’ai pas compris l’enchaînement de vos idées, ni ce que venait faire une accusation gratuite de l’ancien prieur général, juste après une dénonciation aussi grave d’antisémitisme à l’intérieur de Bethléem !

Cela dit, vue votre conclusion, c’était pour montrer que tout n’est pas rose et tout n’est pas noir, n’est-ce pas ?

Cela dit aussi, je suppose que vous avez dû quitter la Cté très peu de temps après l’arrivée de l’actuelle prieure générale ? Vous n’avez donc sans doute pas dû avoir beaucoup l’occasion de fréquenter l’ancien prieur général des frères après la mort de sœur Marie ? D’ailleurs avez-vous vécu à ses côtés ? A priori non, puisque vous n’êtes pas allée à Beth Gemal quand soeur Isabelle vous y a invitée.

Si bien que je me demande quels sont les éléments factuels et chronologiques que vous avez en main pour dire : Je précise que l’ancien prieur des frères a mal accepté, très mal accepté sa non réélection persuadé qu’en dehors de lui personne ne pouvait faire face à la charge : ce dont l’humilité de Frère Silouane que je connais, démontre parfaitement le contraire. Humilié par sa non réélection, il a très mal vécu son « retour » à un statut de simple moine !!!

Mais encore :

  • Etiez-vous présente au moment des votes ?
  • Etiez-vous même encore à Bethléem lors de l’arrivée de l’actuel prieur général ?
  • Savez-vous comment ce sont passés les votes ?
  • Savez-vous s’il y a eu vote ?

Vous-même, pendant ces 23 années…

  • Avez-vous voté pour la réélection (ou non) d’une prieure locale ?
  • Avez-vous voté pour la réélection (ou non) d’une prieure générale ?

Avant de terminer, je dirais juste qu’aujourd’hui, comme l’a dit quelqu’un d’autre, les temps ont changé et l’actuelle prieure générale n’a jamais eu dans ses homélies ou dans ses discours un seul propos antisémite. Il y a bien d’autres choses à son actif, mais certainement pas celui-là. Je parle d’elle parce que, bien sûr, ça découlerait inévitablement sur le reste de la Cté. Non, l’antisémitisme n’est pas du tout l’état d’esprit actuel de Bethléem. Mais je ne pense pas que cela soit lié à vos courriers de l’époque auprès du Conseil.

Et pour conclure, à titre informatif : l’arrivée de l’actuel prieur général s’est faite en 2001 et non en 1999, année de la mort de sœur Marie. sœur Isabelle, ayant repris le flambeau, et aidée de « l’éternelle mémoire vive de Bethléem » qu’est son assistante (et qui fut aussi celle de sœur Marie), il lui a semblé absolument préférable que l’ancien prieur général fasse un bon temps de « désert ». Sans consultation, sans vote, sans rien. Sur sa seule décision totalement arbitraire.

A partir de là, et pendant les 2 années qui ont suivi, tout s’enchaine facilement pour continuer à s’immiscer dans la vie des frères puisqu’il n’y a pas vraiment de prieur général… ça va devenir plus simple pour bouger des « pions » (ils ne sont pas nombreux, les frères !) comme sur un échiquier afin de désigner et placer tel ou tel en tant que prieur général, par de simples jeux de manigances.

Rajouter votre témoignage

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre adresse email ne sera pas rendue publique sur le site. Seuls les commentaires sont publiés sur le site. Votre adresse mail est nécessaire pour que nous puissions vous répondre si vous avez une question personnelle.

Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)