Poster un message

En réponse au message :

Communauté de Bethléem : les révélations accablantes d’un ancien supérieur

Le jeudi 19 février 2015

Merci Monsieur Xavier ;

Je crois qu’on touche le noyau de ce problème. Je souligne encore, je continue a aimer beaucoup Fabio. Il a eu des actes extraordinaires, il a fait une fête d’anniversaire pour mon papa malade mental, jusqu’à aujourd’hui il en garde le souvenir. Il a toujours cru dans mes aptitudes intellectuelles et m’a vraiment aidé pour mes études, il m’a beaucoup encouragé dans mon étude de l’arabe, aujourd’hui c’est ma passion et mon gagne-pain. Il à été mon responsable pendant des années et je lui garde l’affection qu’on a pour quelqu’un qui se soucie pour vous TOUS LES JOURS (d’une façon correcte, pas correcte, ça c’est comme nos parents, Dieu sait…). Après il y a eu des ombres, elles sont tellement fortes pour effacer tout le reste ? Pour moi, NON. Il y a eu des erreurs humains, bien sûr ! je n’ai pas trouvé encore d’institution, partenaire, famille, qui n’en fasse pas. Je ne méprise pas du tout la souffrance des gens qui se sont exprimés ici. Mais on peut rester dans le moment, et regarder les choses comme elles se sont passés, ou on peut prendre du recul et avoir une perspective plus large et voir ce qu’il y a derrière. Que tel, ou tel frère, surtout jeune, a été un peu trop insistant pour que un jeune entre au Monastère ? Oui, surement. Frère Silouane n’était, PAS DU TOUT comme cela. Que le départ des personnes ne s’est pas fait de la façon la plus correcte ? Surement, Frère Silouane l’a reconnu dans une lettre. Mais la plupart des fois on ne dit pas « Je m’en vais pour toujours ! » Bah, non, on prends un temps ailleurs, et puis on verra. Et personnellement, quand je suis sorti j’étais plutôt content que tout le monde ne le sache pas, parce que ça aurais fortement influencé mon cheminement « Qu’est ce qu’ils vont penser les frères s’ils me voient revenir bla, bla, bla ? » Le pendule, le régime, la vie avec la Vierge, bon en soi ce sont des choses pas mauvaises, tu trouveras pourtant toujours quelqu’un qui fait un mauvais usage. Le secret ! Bon écoutez, c’est une vie solitaire, de silence… et puis pas tout le monde doit être au courant de tout. Par respect aux personnes surtout. Je ne crois pas qu’on puisse accuser Bethléem d’être une organisation sectaire et malveillante. Je suis sur que des erreurs ont été faits et cela a eu un impacte sur les personnes, cela a mon avis entre aussi dans les risques a encourir quand on rentre au Monastère, et que l’on prend aussi choisissant un partenaire ou un travail. Bien sûr, il faut dénoncer si en conscience on croit que des faits graves se sont déroulés. C’est mon cas avec Agnes… il y a un fond de perversité. Mais avec Bethléem, en conscience, je ne l’ai pas vu, il y a surement des pratiques malades, mais pas un fond pervers qui cherche a manipuler les gens. C’est vrai aussi que j’ai un fond rebelle, qui a fait qu’a la fin : avoir ou non la complaisance de Soeur Isabelle m’était égale (et je pense qu’a elle aussi) que j’étais conscient qu’en personne adulte une fois sorti du monastère c’était a moi de refaire ma vie, que je sais accepter quand une chose est finie. Je crois que le rapport est vrai en tant que expérience personnelle de Fabio, son interprétation si en conscience il parle avec le cœur dans la main. Puis je ne crois pas qu’il parle de la vérité de Bethléem. Je n’ai pas un attachement existentiel a l’Eglise, donc je pense que cela me donne une certaine liberté pour parler et ne pas me sentir blessé qu’elle ne m’ait pas pris en charge, parce que je ne l’attends pas d’elle non plus.

Rajouter votre témoignage

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre adresse email ne sera pas rendue publique sur le site. Seuls les commentaires sont publiés sur le site. Votre adresse mail est nécessaire pour que nous puissions vous répondre si vous avez une question personnelle.

Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)