Poster un message

En réponse au message :

Communauté de Bethléem : les révélations accablantes d’un ancien supérieur

Le mardi 12 mai 2015

Je me permets d’intervenir car plusieurs personnes m’ont exprimé leurs mécontentements sur le fait que nous publions les commentaires de « Colère » et d’« Une ancienne de Bethléem ».

Notre collectif s’oppose à toute forme de censure (contrairement, soit dit en passant, à toutes les communautés que nous critiquons sur ce site, lesquelles refusent systématiquement le dialogue et ne se défendent qu’en faisant des simagrées pour se faire passer pour des maleureuses victimes, tout en répandant des calomnies sur ceux qui les critiquent).

Ce site se veut être un lieu de liberté d’expression, et nous n’avons jamais prétendu avoir une parole incontestable sur les déviances que nous dénonçons.

Les deux intervenantes ont des vécus et des expériences différentes, et elles ont aussi le droit de s’exprimer.

J’aimerais juste leur demander d’être un peu plus à l’écoute des autres témoignages, et moins « donneuse de leçons » : il y a un certain nombre de faits, graves, qui, accumulés les uns avec les autres, montrent qu’il y a des problèmes très préoccupants dans cette communauté :

  • des techniques de recrutement que la simple morale réprouve (discours affectifs, séduction, utilisation de fausses voyantes, etc)
  • un non-respect récurrent du droit canonique sur un certain nombre de points, notamment les temps de noviciat, etc.
  • des exigences disproportionnées dans la vie contemplative,
  • des accompagnants mal formés,
  • une spiritualité brouillonne, exprimée dans un langage abscons et emphatique,
  • le comportement odieux de la fondatrice et des actuels dirigeantes
  • le goût du secret, le délire de persécution, le mensonge, les doubles discours, etc, etc, etc.

Tous ses éléments, séparément, peuvent paraitre anodins. Le problème, c’est que mis ensemble, ils produisent des effets dévastateurs. S’il n’y a eu - pour l’heure - qu’un suicide à Bethléem, beaucoup d’anciens nous ont confié avoir traversé de longues périodes de dépression et avoir éventuellement eu des velléités suicidaires. C’est un phénomène qui est très préoccupant, et qu’on ne peut balayer d’un revers de la main par quelques références à St Thomas d’Aquin.

Si vous n’avez pas vécu les choses de cette manière, tant mieux. Mais de grâce, essayez d’être un peu plus circonstanciées dans vos réactions, et moins dans les grands discours.

Rajouter votre témoignage

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre adresse email ne sera pas rendue publique sur le site. Seuls les commentaires sont publiés sur le site. Votre adresse mail est nécessaire pour que nous puissions vous répondre si vous avez une question personnelle.

Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)