Poster un message

En réponse au message :

Communauté de Bethléem : les révélations accablantes d’un ancien supérieur

Le mercredi 26 novembre 2014

Cher Bruno, si ces temps de retraite vous aident, continuez à les faire, pouvoir se poser, se reposer, lire, descendre en soi-même, échanger avec quelqu’un qui vous écoute avec bienveillance sont une chance souvent inconnue à qui est immergé dans une vie frénetique, telle du moins qu’on peut la mener aujourd’hui en plusieurs parties monde, surtout dans les grandes villes. Mais dites-vous bien que les moniales que vous ne voyez vivre sous vos yeux que quelques moments par jour, ne sont pas là comme des hôtes, Dites-vous bien aussi une autre chose : si la moniale ou le moine qui vous accueillent et qui viennent vous écouter sont si souriants, c’est aussi parce que parler avec vous leur permet de faire comme une pause, de prendre une bouchée d’air dans leur routine de tous les jours. La tâche de parler avec les hôtes est une tâche des plus convoitées dans les monastères. Qui est en chargé, surtout si il/elle est encore jeune, le ressent comme un avancement,une marque d’estime que le prieur/la prieur lui fait. Bien à vous

Rajouter votre témoignage

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre adresse email ne sera pas rendue publique sur le site. Seuls les commentaires sont publiés sur le site. Votre adresse mail est nécessaire pour que nous puissions vous répondre si vous avez une question personnelle.

Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)