Poster un message

En réponse au message :

Communauté de Bethléem : les révélations accablantes d’un ancien supérieur

Le jeudi 4 décembre 2014

Maurizio,

J’accepte bien votre demande de pardon. Cependant il faudra que vous essayez de voir comment vous allez pour le sens moral, car la rancune et le mépris ne sont pas évangeliques… Et puis, est-ce qu’Alexandre ne souffre-t-il pas aussi, soit pour lui-même, soit pour des prochains ?

Votre demande de pardon dit que vous êtes capable du mieux et je reprends le dialogue en toute confiance. Merci.

Question 1/ Quand, ou comment, la Communauté de B aurait t’elle dit autre chose que ce que le Décret d’Erection Canonique de 1998 indique (il est publié in extenso sur le web) ?

  • Elle l’a fait quand elle n’a pas precisé que la famille de B avait les constitutions approuvées "ad experimentum" que c’est ce que le Décret indique. Les responsables ont induit en erreur en parlant d’être reconnues tout court. On a pris une partie comme si c’était le tout. Ça s’appelle manque d’honnêteté. Être érigé canoniquement ne veut pas dire être reconnu, ça veut dire tout simplement passer à la juridiction Vaticane. Le texte lui-même sépare l’érection canonique de l’aprovation des Constitutions

Question 2/ Est ce la faute de la Communauté de B si la période « expérimentale » (pour une partie de sa constitution seulement) est dépassée ?

  • Et bien, j’ai le plaisir de vous dire : Oui, c’est à elle que revient le manque car par plusieures fois, dès le temps de la soeur fondatrice, que les Constitutions vont à Rome et ne sont pas approuvées. L’exemplaire qui était à Rome au moment du décret n’a pas été approuvé et il est revenu en arrière pour correction. En ce moment même il se trouvent encore du côté de la famille de B. et non de Rome.

3/ Est ce que ce dépassement, et donc le « retard » des institutions de l’Eglise, veut dire de facto que tout à coup c’est NON, la Communauté de B n’est plus de droit Pontifical ???

  • Le retard, comme on l’a vu, n’est pas des institutions. Cependant il ne s’agit pas que la famille de B. ne soit plus de droit pontifical il s’agit que ce droit(Constitutions) n’a pas encore été reconnu. Ce sont les deux parties rassemblées (juridiction du Vatican et Constitutions reconnues) qui font le tout. En tant que l’une d’elles n’est pas en ordre l’autre est fragilisée et le tout imparfait, tout en demeurant ce qu’elle est. Oui la communauté est de Droit Pontifical mais… sans le Droit. C’est bien inconfortable, non ?

Cela vous aide à commencer à accepter qu’il y a là, peut-être, quelque chose qui cloche ?

Cordialement

Maria

Rajouter votre témoignage

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre adresse email ne sera pas rendue publique sur le site. Seuls les commentaires sont publiés sur le site. Votre adresse mail est nécessaire pour que nous puissions vous répondre si vous avez une question personnelle.

Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)