Poster un message

En réponse au message :

Un pas franchi

Le dimanche 7 décembre 2014

Et c’est vrai aujourd’hui encore. Spiritualité dévoyée. C’est ce que les témoignages ne soulignent pas suffisamment.

Êtes-vous d’accord quand la prieure parle des « injonctions de la Vierge » ? D’où tient-elle ces « injonctions » ?

Etes-vous d’accord quand la prieure dit que l’obéissance est « une obéissance sanglante », les soeurs devant espérer avoir « la tête coupée » pour qu’elle soit remplacée par la tête de Jésus ? Avec « l’intuition » que la fin de vie de Jean Baptiste avec la tête coupée serait le modèle de la vie monastique ! depuis quand les responsables d’une communauté ont il le droit de souhaiter la dépersonnalisation de ses membres par leur étêtage, voire décapitation, fût-elle symbolique ? Est-ce cela « l’unité de Bethléem » ?

Est-il demandé aux sœurs et frères de devenir des clones idiotisés de Jésus ou de la Vierge ? Vierge à propos de qui la prieure a dit à ses sœurs dans une homélie qu’elle « est sans esprit propre » ? Et cette obéissance et transparence en tout vis à vis de la prieure, c’est dans quel objectif ? Comment est reconnue la singularité de chacun ou chacune ? Au nom du « moi » à proscrire, combien de « moi » ont-ils explosé ? Au nom du « totalitarisme de Bethléem », terme employé par la prieure elle même en « homélie », combien de monstrueux passages à côté de la plaque ?

Si c’est pour servir Dieu tous les discours servis en boucle sur l’obéissance aveugle, à n’en guère douter, Dieu s’en retournerait dans sa tombe, comme dirait certainement ce cher Don Camillo à ses ouailles.

Il faut dévoiler les « secrets » de Bethléem. Pour sauver des vies, tout simplement.

Et pour sauver aussi la vie vivante de Dieu, pendant qu’on y est. Il ne peut pas avoir voulu tant de beauté liturgique à ce prix humain là. Ce n’est pas croyable. Il suffit de si peu pour prier. Ce n’est pas la peine que des sœurs rêvent de se jeter dans un précipice parce qu’elles étouffent, que d’autres ne s’alimentent plus, que d’autres en soient contraintes à voler une clef pour lire ou pour téléphoner. Dieu ne peut certainement pas avoir voulu cela. Et des humains ne peuvent pas non plus avoir souhaité cela pour d’autres au nom du « projet de la Vierge ». Ou alors, ils l’instrumentaliseraient. Pour la toute puissance de qui ???

Lorsque frère Silouane renvoie à la pastorale des nouvelles croyances et dérives sectaires, un pas a été franchi.

Rajouter votre témoignage

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre adresse email ne sera pas rendue publique sur le site. Seuls les commentaires sont publiés sur le site. Votre adresse mail est nécessaire pour que nous puissions vous répondre si vous avez une question personnelle.

Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)