Poster un message

En réponse au message :

Bethléem : retour aux fondamentaux

Le vendredi 9 janvier 2015

Je confirme pour le mélange de traditions différentes : il peut donner une impression de macédoine. Cela pourrait être d’intérêt. Mais ce mélange a des tendances malheureusement fondamentalistes, sans conversion du langage d’une époque à la nôtre.

Dominicain de service parle du rejet de la nature. On pourra regretter à ce sujet un positionnement dans la toute-puissance par rapport à la nature. Parce que la vie vaut peu de chose, puisqu’il s’agit d’être « au Ciel » déjà sur terre, des prises de risque majeures ont mis des sœurs en grave danger. Par manque de bon sens aussi, ou par manque d’humilité ?

Comme le laisse entendre « dominicain de service », plusieurs en ont la preuve par des témoignages non publiés sur ce site.

Pour la théologie mariale que dominicain de service questionne, les sœurs de Bethléem ont été baignées aussi dans « La vie mariale » du père Jacquier (1906-1942). Lorsque sa sœur entre après lui au noviciat, un prêtre lui fait remarquer ceci : « Vous semblez ravi de voir boucler votre sœur. » Par analogie, demandons-nous si des prieures n’ont pas été ravies de « voir boucler d’autres femmes » :) :)

Le père Jacquier, initié à la doctrine de Pie X et à la spiritualité de Louis Marie Grignion de Montfort, se disait lui-même traditionaliste.

Il écrivait notamment : « Tout désir de se rendre compte consciemment des opérations mystérieuses de Marie en nous et avec nous, est de la recherche d’amour-propre et un manque de Confiance en notre Mère. » Il envisage aussi toute action catholique comme une « croisade mariale », en disant « nous sommes croisés, c’est pour porter la Croix. »

Le rattachement de Bethléem à cette spiritualité-là peut expliquer largement les non réponses de prieures lorsque des sœurs leur ont exprimé des désaccords sur des pratiques qui allaient totalement contre leur conscience morale. Sans doute ces prieures croient-elles, en toute bonne foi ou dans la mauvaise foi, par une compréhension détournée de la pensée de ce prêtre, que l’inconscience vaut mieux que la conscience ???

Cela peut expliquer également des incompréhensions entre ceux qui défendent la communauté de Bethléem comme des « croisés » et les personnes qui ont souffert ou souffrent dans cette communauté.

Lorsque quelqu’un se croit dans la vérité au point d’exclure tous ceux qui la cherchent aussi, l’affrontement est inévitable. Il se fait au détriment de victimes. Cela reste non acceptable, car Marie est aussi leur Mère. Bethléem n’a pas le monopole exclusif de Marie qu’il serait très prétentieux de croire agissante uniquement dans leurs monastères.

On observera donc, pour conclure, que le mieux est l’ennemi du bien.

Rajouter votre témoignage

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre adresse email ne sera pas rendue publique sur le site. Seuls les commentaires sont publiés sur le site. Votre adresse mail est nécessaire pour que nous puissions vous répondre si vous avez une question personnelle.

Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)