Poster un message

En réponse au message :

Bethléem : fondamentaux et sacrement de réconciliation

Le lundi 2 février 2015

Merci l’Anonyme pour votre message qui respire la paix par une recherche de solutions et qui est juste à bien des égards.

Merci aussi à vous, Guy, d’avoir pris, en effet, sérieusement, ce « dossier ».

L’Anonyme, je ne peux que vous rejoindre dans la description que vous faites de Chamvres. Je n’ai pas connu cette période des débuts. Mais les quelques sœurs encore vivantes de cette époque-là sont les témoins authentiques de quelque chose qui était vraiment de Dieu : une petite « barque » de sœurs consacrées, données dans la joie de l’Évangile, dans l’accueil du pauvre, dans une vie de prière et de recueillement, pauvre, simple, vraie, silencieuse, authentique.

A cette époque de Chamvres, Bethléem était constitué de religieuses dominicaines, qui vivaient une vie fraternelle joyeuse, qui étaient bien impliquées dans le service du prochain également ; dans les premiers villages ou villes ouvrières où elles se trouvaient. Elles étaient pauvres parmi les pauvres. Elles étaient authentiquement pauvres. Bethléem était « petit » (non en nombre, mais en esprit).

D’ailleurs, Bethléem ne s’appelait pas encore ainsi. Et puis, Bethléem n’était ni « monastique », ni « chartreux », ni « oriental »…

Comment va-t-il être possible de redresser Bethléem vers cette grâce du début (c’est là qu’est le cœur, en effet, et c’est là qu’il faudrait pouvoir revenir) sachant qu’il n’a pas perduré plus d’une petite dizaine d’années et qu’il s’est évaporé en 55 ans ?

Rajouter votre témoignage

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre adresse email ne sera pas rendue publique sur le site. Seuls les commentaires sont publiés sur le site. Votre adresse mail est nécessaire pour que nous puissions vous répondre si vous avez une question personnelle.

Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)