Poster un message

En réponse au message :

Bethléem : fondamentaux et sacrement de réconciliation

Le lundi 2 février 2015

Claudine, vous soulevez une question que je me pose depuis des années. Ces évolutions de Bethléem vers la vie monastique, puis vers les chartreux, comment ont-elles été vécues par celles qui n’étaient pas entrées pour cela ? La solitude est un choix très spécial que peu de personnes peuvent soutenir à vie parce qu’il faut des dispositions tout à fait spécifiques. Comment imaginer que ce soit importé en cours de route dans un institut déjà existant est resté pour moi une énigme.

On lit dans le témoignage de Roselyne :

J’étais à Bethléem depuis deux mois quand sœur Marie a annoncé soudain qu’on allait désormais se lever à 4 heures du matin. J’ai vu deux sœurs professes s’effondrer en larmes et dire en criant : « je ne pourrai jamais, si je pouvais tu sais où je serais ! »

S’il en était ainsi pour l’heure du lever, comment les premières sœurs ont-elles pu supporter l’importation soudaine de la vie solitaire qu’elles n’étaient pas venues chercher ?

Rajouter votre témoignage

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre adresse email ne sera pas rendue publique sur le site. Seuls les commentaires sont publiés sur le site. Votre adresse mail est nécessaire pour que nous puissions vous répondre si vous avez une question personnelle.

Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)