Poster un message

En réponse au message :

Bethléem : fondamentaux et sacrement de réconciliation

Le lundi 2 février 2015

Fallait obéir ou être en état de péché mortel. Dieu le demandait. Les responsables savaient, vous vous ne saviez rien. Et puis, de toute façon, on n’avait pas le choix. Sauf à partir et, comme déjà dit, on ne partait pas comme ça.

On renonce et on se décourage de tout. On végète. Je sais que beaucoup de soeurs végètent.

D’autres s’en arrangent en elles-mêmes : Il y a aussi l’intériorité de chacune que Dieu seul connaît. Il y a des personnalités plus fortes que d’autres, qui savent résister et aménager l’adversité.

Il y a aussi le bel idéal que représentent ces options monastiques et cartusiennes : L’idéal séduit toujours, surtout sur des personnes jeunes. Je crois que l’on a beaucoup joué là-dessus : Les jeunes qui arrivent, ont ce grand désir de Dieu. Et l’on dit aux plus anciennes qui connaissent les difficultés de la réalité vécue : « Elles, elles en veulent ». On me l’a dit, à moi …

A Bethléem, on a toujours mis en avant et beaucoup valorisé celles qui arrivaient pleines d’ardeur mais sans rien savoir, en remisant les plus anciennes, pas si âgées en réalité mais déjà éteintes …

Rajouter votre témoignage

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre adresse email ne sera pas rendue publique sur le site. Seuls les commentaires sont publiés sur le site. Votre adresse mail est nécessaire pour que nous puissions vous répondre si vous avez une question personnelle.

Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)