Poster un message

En réponse au message :

Bethléem : fondamentaux et sacrement de réconciliation

Le mercredi 4 février 2015

L’Anonyme, j’ai bien étudié votre texte et je suis tellement d’accord avec tout ce que vous dites (seule exception : je crois que Luciole a raison de penser qu’il n’est pas possible de passer de l’état d’institut pontifical à celui d’institut diocésain). Et d’abord je souligne ce sur quoi on va pouvoir s’appuyer. Vous écrivez :

  • Il ne sera pas difficle de trouver des nouvelles prieures parmi les soeurs, il y en a tellement intelligentes et aimantes.
  • Les soeurs désirent beaucoup être libres d’aimer.

Voilà, c’est exactement cela qui me semble l’essentiel. J’avais posé la question déjà et Dominique m’avait répondu de façon un peu dubitative. Mais j’ai croisé il y a une semaine une sœur : Comme je l’ai dit je ne les connais pas, mais il y en a qui ont un si beau regard qu’on ne peut pas ne pas penser qu’il y a quelque chose derrière, cela ne peut pas être seulement une façade. Même s’il y a beaucoup de souffrance derrière, il y a une profondeur. Je veux donc continuer à espérer, comme d’autres ici.

D’autant que Roselyne rapporte que sœur Marie a remis en cause une prieure qui avait « osé » dire " mais sœur X a une conscience !" [Commentaire à "Bethléem m’a rendu ma liberté", 15 janvier] Je vois là une prieure qui est capable de penser par elle-même. Une fois éclairée, ne pourrait-on espérer qu’elle puisse remettre sa communauté dans les rails ?

Mais le cœur de votre texte tient en un mot : simplicité :

  • Il y a un charisme de Bethléem mais il n’est pas tout ce que Bethléem est aujourd’hui. Un charisme beaucoup plus simple, modeste et autentique.
  • Il faut le chercher là où la vie était simple sans trop de normes et qu’il y avait de la liberté et de vraie amitié entre les soeurs tout en ayant une vie de silence. Et c’était spontané, et c’était simple, et c’était beau.
  • Être sorti du cadre de simplicité d’où Bethléem est né est s’être donné l’air de grand ordre dans l’Église a été un piège.
  • Il faudra venir à la simplicité que tous aspirent.
  • Pour les Constitutions élaborer des nouvelles, simples, courtes

Je crois que vous avez raison et que Bethléem a succombé à la tentation de la grandeur, à vouloir être tout. Occidental et oriental à la fois, dominicaines et chartreuses. On ne peut pas être tout. Faire le tri sera difficile, mais je crois que vous mettez le doigt sur quelque chose d’essentiel.

Ce que je vois comme travail à faire est donc un tri. Trier entre ce qui est vraiment le propre de Bethléem et ce qui est artificiellement surajouté. Au fond Bethléem doit faire aujourd’hui ce que tous les ordres religieux ont dû faire après Vatican II, revenir à leurs sources pour voir si cette source n’avait pas été déviée ou mélangée. C’est évidemment paradoxal pour une communanté qui a un peu plus de 50 ans.

Mais ce travail de tri serait un travail de fond et de longue haleine, il ne pourrait être entrepris qu’après un premier assainissement. Et je voudrais maintenant proposer, en m’inspirant de ce qu’avait proposé Fabio, quelques mesures d’urgences que je mets dans un autre message.

N.B. : A propos des constitutions : Elles ont été approuvées ad experimentum, mais cette approbation ne s’est pas transformée en approbation définitive. Rome considère qu’il y a beaucoup de choses qui ne sont pas conformes au droit canonique et a demandé à Bethléem de revoir le texte.

Rajouter votre témoignage

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre adresse email ne sera pas rendue publique sur le site. Seuls les commentaires sont publiés sur le site. Votre adresse mail est nécessaire pour que nous puissions vous répondre si vous avez une question personnelle.

Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)