Poster un message

En réponse au message :

Bethléem : retour aux fondamentaux, channeling et création

Le vendredi 6 février 2015

Vous m’avez demandé de répondre, donc je mets quelques lignes. Mais d’autres pourront le faire également.

J’ai regardé très rapidement le lien que Pascale avait mis ; déjà ça m’a suffit… Mais j’ai quand même fouillé un peu plus sur cette auteure pour avoir d’autres éléments et mieux y répondre, au cas où… Je n’ai pas trouvé grand chose, mais la seule chose que je puisse dire c’est que ça n’est pas la « spiritualité » de Bethléem. Non, vraiment pas.

Vous savez, il passe tout un tas de personnes dans les monastères… y compris des personnes branchées New Age. Et c’est le cas de Marguerite Contesse qui est bien là-dedans… Bethléem est certes, parfois borderline en plein d’aspects, mais ce que font les personnes après, ça n’est pas quand même pas Bethléem qui en est responsable.

Pour répondre à votre interrogation où vous dites : "je me disais que sr Isabelle pouvait donc s’en inspirer pour ces homélies ou autres enseignements", je dirais que ça n’est pas tant Bethléem qui s’inspire du bouquin de cette personne (« les enseignements de Marie et les sœurs de Bethléem »), mais bien plutôt l’inverse. D’ailleurs ce livre date de 2010…

Idem, pour la prière du souffle : elle existe en Orient. Elle est reprise à Bethléem. Mais là encore, que l’auteure en refasse son interprétation personnelle avec des « énergies d’amour cosmiques et réminiscentes » à expirer et à inspirer, c’est une autre affaire qui n’a aucun lien avec Bethléem.

Si j’ai témoigné de mon passage chez les Néo-Chamanes, c’était pour ce manque de discernement, voire de désobéissance, de la part de la Communauté. D’autant qu’encore une fois, le diocèse était au courant de ce lieu de thérapies alternatives. Puis, je l’ai su tout récemment, l’évêque de l’époque, connaissant les liens qui existaient entre cette femme néo-chamane et Bethléem, avait demandé très explicitement à Bethléem de cesser toutes les « thérapies ». Mais il n’en a rien été fait !

Je profite de ces quelques lignes pour répondre aussi à Dominique sur cette question posée : contempler la beauté de la création ou non ? Pour le coup, je n’ai pas eu l’expérience d’un tel interdit. Dans le monastère où j’étais, jamais il ne nous a été demandé de fermer les rideaux pour ne pas regarder la création. Nous étions, au contraire, fortement exhortées à cultiver notre jardin.

Je me souviens de quelques mots d’une homélie de sœur Marie qui disait en substance ceci : « une âme contemplative sait s’émerveiller de la beauté et de la gratuité de la création : ici, une petite fleur qui pousse. Là, le chant d’un oiseau dans les arbres ».

Il est cependant possible que cela diffère d’un monastère à un autre, d’une prieure à une autre en sa compréhension de l’ascétisme… Mais, en ce qui me concerne, cela n’a pas du tout fait partie de mon expérience.

Rajouter votre témoignage

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre adresse email ne sera pas rendue publique sur le site. Seuls les commentaires sont publiés sur le site. Votre adresse mail est nécessaire pour que nous puissions vous répondre si vous avez une question personnelle.

Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)