Poster un message

En réponse au message :

Les dérives du Père Marie-Dominique Philippe, fondateur de la communauté St Jean

Le mercredi 13 mars 2019

@ Agapé, Inutile de mentir de façon aussi éhontée et tendancieuse ! 😉

Vous n’accordez aucun crédit aux témoignages des victimes, alors ceux d’un ex-frère de Saint-Jean, pourtant aux premières loges, encore moins.

Oh ! J’oubliais, parmi les victimes violées spirituellement et physiquement par le Père MD Philippe se trouvaient des consacrées contemplatives. Ah oui mais flûte ! Il est mort et des victimes profondément traumatisées ont fuit la communauté ou bien se replient dans un silence imposé par le carcan communautaire à Saint Jean ou tout simplement par honte.

Pas de bol car pas de preuves, hein ? Sauf qu’en matière d’abus sexuels, les preuves ne court pas les rues à moins que la victime se rende immédiatement à la police afin d’obtenir un examen initial parfait avec le recueil d’éléments contribuant à l’obtention de preuves médico-légale pour la justice.

Alors en communauté cloîtrée (ou non), avec en prime des abus spirituels et une emprise à la clef ainsi qu’une éjaculation orale chez certains prédateurs ecclésiastiques précautionneux, le triple édredon leur accorde toute impunité et les victimes subissent souvent la double peine. En plus du traumatisme, elle doivent faire face au doute de leurs supérieurs si elles se confient courageusement ; à la critique sur leur soumission jugée volontaire ou même à la condamnation de leur hiérarchie bien embarrassée. « Prie, offre et tais-toi ! » !

Dans le cas du Père MD Philippe, érigé de son vivant en icône de Sainteté et vénéré comme un sage érudit intouchable car protégé par les instances vaticanes et le Pape, que vaut la parole d’une pauvre soeur victime ?

Vous pouvez tourner en dérision le témoignage de mon ami, peu importe car je ne l’ai pas écrit pour vous. Vos écrits récurrents sur ce fil de discussion dénotent d’un esprit blessé et d’un raisonnement souvent alambiqué et biaisé concernant les prédateurs au sein de l’institution ainsi que leurs méfaits avérés. Vous jetez un discrédit sur des témoignages connus - et reconnus par l’Eglise parfois - qui corroborent des faits. Vous lire doit être effectivement insupportable pour celles qui ont subi attouchements, viols ou abus de toutes sortes par des clercs dévoyés.

Je prie pour chacune d’entres elles, surtout en ce temps de Carême.

Rajouter votre témoignage

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre adresse email ne sera pas rendue publique sur le site. Seuls les commentaires sont publiés sur le site. Votre adresse mail est nécessaire pour que nous puissions vous répondre si vous avez une question personnelle.

Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)