Poster un message

En réponse au message :

Comment mieux protéger les lanceurs d’alerte ?

Le jeudi 12 novembre 2015

Oui, c’est tout simple et très joli, la façon dont vous vivez votre foi.

Concernant la sexualité je ne comprends pas bien votre remarque. Évidemment que je ne vais pas dire aux gens ce qu’il doivent faire, encore moins leur demander ce qu’ils font ! Là je tomberais alors précisément dans le travers des sectes.

La religion, dans son sens originel, dont la finalité est donc de relier, (nous relier entre nous et nous relier ensemble à Dieu) (comme le sens de « ecclesia » d’ailleurs), le sens de la religion donc, est selon moi de chercher ensemble à recevoir, dans ce lien à Dieu, le regard qu’Il porte sur la personne humaine et la vie en général, pour en saisir le sens le plus profond. Il ne nous a as crées pour nous laisser dans la nuit totale tout de même !

Fort de cette lumière reçue, je trouve que c’est beau, comme croyant, de chercher ce regard pour en vivre et d’en témoigner, lequel assume tout ce que nous sommes comme humains, pour en saisir la grandeur ultime, c’est-à-dire notre part de divinité.

Bon, par exemple, pour les jeunes, quand on est dans un contexte religieux bien sûr (ils se préparaient à la confirmation), le côté proprement humain fait évidemment partie de 9/10 de l’animation. Il est capital pour eux de comprendre par exemple que l’amour ne se réduit pas au désir sexuel seul ou au simple sentiment amoureux. Ou bien de comprendre les différences majeures entre les hommes et les femmes dans le vécu de leur sexualité.

Mais ils sont heureux aussi d’approfondir vers le spirituel. Je peux commencer par chercher à comprendre ce qu’est la sexualité proprement humaine en nous différenciant des animaux, ou carrément des anges, par l’autre versant.

Dans le premier cas, concernant notre différence avec les animaux, on peut porter notre regard sur la vulnérabilité de notre nudité, laquelle nous permet un toucher d’une finesse particulière, parce que chez nous la sexualité a sons sens lorsqu’elle est ordonnée à la tendresse. Le seul des sens qui chez l’homme est plus percutant que chez l’animal étant le toucher, car notre finalité est davantage dans l’amour que dans la survie et la génération. On peut aussi partir de la position face à face, yeux dans les yeux, parole partagées et cœur à cœur, parce que la sexualité a pour finalité la communion des êtres.

Concernant notre différence d’avec les anges on peut envisager que notre sexualité engage jusqu’au bout notre capacité d’humanité puisqu’elle unit l’homme et la femme, les corps et les cœurs, et « fait » donc l’Homme. Si les anges manifestent davantage la lumière de Dieu, les corps et la sexualité nous font plonger dans le mystère de l’Amour (Trinité) où sont reliés un « je », un « tu » et un « nous », lesquels procréent avec Dieu. etc…

Tout cela est un enseignement qui s’appuie sur le donné révélé par les religions. C’est un éclairage qui nous permet d’avancer vers notre liberté intérieure et notre finalité humaine. Pourquoi s’en priver ? Ensuite dans le comment pour chacun dans le quotidien, évidemment on s’appuie sur notre conscience personnelle et la foi dans le fait qu’on a toute la vie pour naître à soi-même. Notre sexualité ne regarde les autres sans doute que si nous sommes mineurs et pas encore responsables, ou s’il y a abus par exemple.

Est-ce que je vais dans le sens de votre question ou pas ?

Rajouter votre témoignage

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre adresse email ne sera pas rendue publique sur le site. Seuls les commentaires sont publiés sur le site. Votre adresse mail est nécessaire pour que nous puissions vous répondre si vous avez une question personnelle.

Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)