Poster un message

En réponse au message :

Comment mieux protéger les lanceurs d’alerte ?

Le dimanche 15 novembre 2015

La sanctuarisation des femmes n’est pour l’institution cléricale (je ne parle pas pour Dieu qui se place vis à vis de nous sur un plan totalement différent) que la sanctuarisation de leur capacité à se reproduire biologiquement selon un mode précis. Le corps des femmes en dehors de la reproduction, n’a aucun intérêt pour l’institution cléricale. Il est même jugé impur. Vous le savez bien. Et la place des femmes pour le catholicisme est toujours une position de soumises aux hommes comme aux prélats, y compris pour les religieuses.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Place_des_femmes_dans_l’%C3%89glise_catholique

Les seules qui ruent dans les brancards sur le thème de la sexualité justement, des religieuses américaines docteures en théologie mais aussi avant leur engagement religieux, médecins, infirmières, ont été encore récemment fortement rabrouées par le Vatican pour leur opposition à la vision anti IVG et anti contraception de l’institution cléricale.

Si vous prenez aujourd’hui l’ensemble des supports d’éducation sexuelle catholique provenant de l’institution, ces supports pédagogiques viennent tous de mouvances catholiques et protestantes intégristes : Opus Dei principalement via Alliance mais aussi la Fondation Lejeune, officine opusienne française et tête de pont des anti-IVG en France, le Renouveau Charismatique (Béatitudes avec les enseignements de Jo Croissant, l’épouse d’Ephraïm par exemple, Daniel-Ange très lié aux Béatitudes) et provenant également d’une secte américaine d’inspiration catholique intégriste, conçue par l’ancien PDG de la multinationale Domino’s Pizza, Tom Monaghan, sous la forme d’une ville catholique, Ave Maria, située en Floride, avec éducation catho à la fois religieuse, militaire et politique de type théocratique qui s’exporte via justement des publications qui arrivent jusqu’en France pour l’éducation à la sexualité des jeunes catholiques. Un enseignement essentiellement tourné sur la condamnation de la contraception et pour demander la lutte active des jeunes catholiques contre l’avortement.

Si vous vous extrayez totalement de ces publications, ce dont je doute fortement puisque vous me dites vouloir transmettre aux jeunes les beautés des enseignements de l’Eglise sur la question, précisez-moi comment vous pouvez le faire, sachant la main-mise de ces organisations sur le sujet. Et le soutien clérical et vatican à ces publications intégristes et sectaires.

Un reportage sur l’éducation à la sexualité catho, explique les liens entre les supports éducatifs catholiques français à la sexualité et ce groupe Ave Maria, issu d’un gourou américain, les buts avérés de l’organisation, confirmés par la fille de Claire Fontana ( association française anti-IVG la Trève de Dieu), Marie-France, aujourd’hui avocate pour la famille et plus du tout dupe du rôle que sa mère lui faisait tenir à son adolescence, soit disant au nom de Dieu :

Bon visionnage !

Rajouter votre témoignage

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre adresse email ne sera pas rendue publique sur le site. Seuls les commentaires sont publiés sur le site. Votre adresse mail est nécessaire pour que nous puissions vous répondre si vous avez une question personnelle.

Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)