Poster un message

En réponse au message :

Les sœurs de Bethléem sous le coup d’une visite canonique

Le mercredi 28 octobre 2015

Pour le chocapic, qui pour moi représente des céréales pour les enfants que l’on donne au petit déjeuner, je peux dire que moi-même, je devais aller chaque matin à 10h à la porte de ma prieure pour recevoir deux carrés de chocolat noir qu’elle avait dans sa réserve en cellule. Le but était de me donner du magnésium par le chocolat, après mes nuits blanches, ( environ 3 par semaine). en revanche, pas de médicament proposé pour ma dépression, mais seulement la consolation affective de deux carrés de chocolat pour que je ne vienne plus mendier de sieste l’après-midi. Le bras droit de la prieure générale sœur V, en septembre 2003, rajoutait au chocolat plusieurs tasses de thé vert comme stimulant pour soigner ma dépression qui s’aggravait de plus en plus et elle me répétait : « tu n’auras pas d’anti-dépresseur ». Le thé vert est extraordinaire pour reconnecter ton cerveau embrouillé. Voilà. Aline

Rajouter votre témoignage

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre adresse email ne sera pas rendue publique sur le site. Seuls les commentaires sont publiés sur le site. Votre adresse mail est nécessaire pour que nous puissions vous répondre si vous avez une question personnelle.

Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)