Poster un message

En réponse au message :

Paul Lennon interpelle les dirigeants de l’Eglise sur la Légion du Christ

Le samedi 5 septembre 2015

Merci pour cette réponse dont la portée dépasse, à beaucoup d’égards, le seul cas de la Légion. Je soulignerais en particulier, avec les développements qui accompagnent ces citations :

« … qu’une communauté sectaire compte dans ses membres des personnes de bonne volonté ne rend pas la communauté bonne. C’est l’inverse qui est vrai … »

« … la psychologie humaine est capable de mécanismes d’auto-suggestion redoutables, y compris au point de simuler des états de bonheur induit. »

… Il y aurait tant à dire sur des situations très actuelles …

Pour ce qui est de l’histoire de la Légion, elle est effrayante (cf. wikipédia), et les délais pour arriver à régler le problèmes sont consternants : derrière ces délais, il y a la vie de personnes …

Une question qui m’est venue à l’Esprit est celle du charisme de la Légion : on peine à croire que le Père Maciel ait pu être porteur d’un quelconque charisme. Sur quel fondement repose donc cet institut ? Pour moi, c’est incompréhensible, un énorme malaise. Je pense, peut-être naïvement, que cette maison ne peut que s’effondrer d’elle-même, et que c’est juste une question de temps. Sinon, je ne comprends pas …

Pour ce qui est de la justice qui n’a pas été rendue aux victimes, j’ai tendance à croire que les autorités de l’Eglise ont pensé pouvoir faire les deux : sauver la Légion (on verra s’il y arrive …), et rendre justice aux victimes. Les gens d’Eglise sont souvent de belles personnes, mais j’ai aussi souvent expérimenté combien leur vie très protégée les conduit à sous-estimer les difficultés matérielles, sociales, humaines que vous évoquez.

Toutes ces victimes se sont-elles manifestées ? Ont-elles fait état de leurs difficultés ? Ont-elles réclamé de l’aide, un dédommagement ? Se sont-elles regroupées de quelque façon pour s’entr’aider et donner plus de poids à leur présence ?

Et je me dis encore ceci : si, pour un cas aussi grave que celui de la Légion, on a fait preuve de tant de lenteurs et d’hésitations bien dommageables aux personnes, pour finir par une souplesse plutôt discutable, qu’en sera-t-il pour des situations objectivement bien moins scandaleuses ? (ou beaucoup plus subtiles ?).

Et je me demande aussi si, à force de vouloir éviter les scandales, on ne finit pas par les multiplier …

Rajouter votre témoignage

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre adresse email ne sera pas rendue publique sur le site. Seuls les commentaires sont publiés sur le site. Votre adresse mail est nécessaire pour que nous puissions vous répondre si vous avez une question personnelle.

Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)