Poster un message

En réponse au message :

Paul Lennon interpelle les dirigeants de l’Eglise sur la Légion du Christ

Le vendredi 8 janvier 2016

En Eglise j’ai fait partie d’un groupe qui, presque ’naturellement’ et imperceptiblement, a dérivé vers des comportements sectaires et j’en ai été exclue avec beaucoup de violence. Je suis en train de lire « Moi, légionnaire du Christ… » (une aventure humaine passionnante) et j’y retrouve une partie de mon chemin, simplement parce que… tout cela est humain. Ces institutions dictatoriales sont nécessaires à certaines personnes, elles les recherchent, parfois seulement pour s’étayer pendant un temps de fragilité, et quand elles ne les trouvent pas, elles ne s’en passent pas : elles les créent. On voit bien pourquoi le p. Maciel, totalement déstructuré, implosé, effondré sur lui-même, avait besoin de créer un ORDRE (le mot n’est pas anodin) dans une tentative pour se sauver d’abord lui-même. A l’inverse je vois aussi dans un contexte complètement différent, au travail, que quand de telles personnes n’y arrivent pas (le nombre supérieur de gens moins névrosés faisant obstacle), elles sont malheureuses. A mon sens, il ne sert à rien lutter contre, comme vous faites (autre exemple, Golias), cela renforce d’ailleurs leur sentiment d’identité construite, qui est ce qu’elles recherchent : mais il faut les empêcher de nuire, être là pour réparer les blessures qu’elles causent, et surtout, surtout, proposer d’autres chemins afin que les gens un peu plus équilibrés continuent de leur faire obstacle : or c’est sur ce terrain-là que l’Eglise a perdu pour le moment. Les névrosés dans l’Eglise (que nous pouvons tous être un jour ou l’autre à un moment d’épreuve) ont de plus en plus un boulevard désert devant eux.

Rajouter votre témoignage

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre adresse email ne sera pas rendue publique sur le site. Seuls les commentaires sont publiés sur le site. Votre adresse mail est nécessaire pour que nous puissions vous répondre si vous avez une question personnelle.

Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)