Poster un message

En réponse au message :

Paul Lennon interpelle les dirigeants de l’Eglise sur la Légion du Christ

Le jeudi 14 janvier 2016

Bonjour Sérénité

Je crois que le fond du problème de l’adhésion à des mouvances (catholiques, juives, protestantes, islamiques, hindouistes) déviantes et sectaires, ne se situe pas uniquement sur les fragilités personnelles des individus (même si ces fragilités concernent un nombre important de victimes), mais vient aussi d’une éducation religieuse plus facilement dogmatique et soumise au plan communautaire que distancée. Il est plus facile de tomber dans ces communautés dès lors qu’on est déjà familialement dans une ambiance très religieuse et plutôt dogmatique. Dès lors que beaucoup d’activités familiales tournent autour de la religion.

Et si en plus, se rajoute une promotion religieuse institutionnelle de ces communautés déviantes y compris au sein des établissements scolaires, au sein des paroisses, forcément, des jeunes comme des moins jeunes se laissent séduire. En pensant naïvement y trouver un approfondissement spirituel supplémentaire, une sorte de prolongement actif de leur pratique religieuse. Alors que la réalité effective qui s’y déroule est au contraire une destruction progressive des individus.

C’est pourquoi dans l’affaire, la responsabilité institutionnelle est très grande et très grave. Puisque l’institution qui nous concerne, c’est à dire le Vatican, a promotionné fortement ces groupes cathos dérivants durant plusieurs décennies, installé des directions d’établissements scolaires privés issues de ces groupes, installé des directions d’associations familiales, d’associations religieuses, et des évêques, des prêtres favorables à ces groupes sur pas mal de diocèses, ignoré les témoignages de milliers de victimes, défendu les abuseurs et criminels juridiquement, financièrement, idéologiquement, les recyclant ailleurs lorsqu’ils posaient problème…

Et en plus, quand le haut clergé a fait en sorte qu’il n’y ait pas au sein du catholicisme de vision sur l’institution autrement qu’empreinte de respect et convaincue de la sainteté et de la morale absolue vaticane, épiscopale, etc. On est dans le noyautage complet du catholicisme romain par ces groupes déviants et leurs sympathisants.Avec le soutien actif et zélé de l’institution catholique romaine.

Ce qui constitue un abus total des catholiques à ce stade d’emprise et de vampirisation.Ce qui en dit long aussi sur la volonté institutionnelle cléricale de domination et d’aliénation du Peuple de Dieu. Se rendre compte de ça fait mal. Parce que nous avons tous et toutes été éduqués (au moins une majorité d’entre nous) dans l’idée que l’institution est sainte, forcément bonne, inspirée par l’Esprit Saint donc émancipatrice. Hélas, il n’en est rien. Nous avons pu mesurer dans nos expériences respectives, qu’elle est en réalité toute aussi criminelle, toute aussi dévoyée, abusive que le monde qu’elle critique. Ce qui constitue un choc. Car ça ne cadre pas avec l’éducation religieuse qui nous a été transmise.

Mais pour dire à quel point l’emprise dogmatique et institutionnelle est puissante, il nous aura fallu ces expériences traumatiques extrêmes qu’elles nous concernent nous ou certains de nos proches, pour qu’enfin, nos yeux s’ouvrent sur la réalité de notre religion institutionnelle, ses crimes, ses déviances, ses abus dont nous pensions avant qu’ils n’étaient qu’inventions, mensonges, blasphèmes et accusations gratuites anticléricales dans un but de destruction religieuse.

Ce qui montre bien à la base, que le terrain religieux dans lequel nous avons baigné et évolué dans notre enfance, notre adolescence ne favorisait pas chez nous ni chez nos parents une distance critique, ne serait-ce qu’un tant soit peu. Mais au contraire, rendait plus facile ce type d’embrigadement fondamentaliste et sectaire.

Alors bien sûr, on me répondra que c’est l’apanage de toute religion. Mais je trouve néanmoins que c’est grave. Dès lors, on peut comprendre la facilité de croyants lambdas à basculer dans l’intégrisme, les sectes, quelle que soit la religion. On ne peut plus ignorer le formatage idéologique opéré par les différents clergés, l’absence de pensée critique, qui vont participer à jeter les bases de la radicalisation de certains croyants. Même si ça ne suffit pas à expliquer l’adhésion à des groupes fondamentalistes, c’est évident.

D’où l’importance de sites, de lieux d’échange critique, dé témoignages de victimes de ces embrigadements intégristes et sectaires, qui sortent un peu l’ensemble des croyants d’une vision religieuse et institutionnelle sacralisée et idéalisée. Si au sein du clergé il y a des gens formidables, il y a aussi pas mal de bonimenteurs et d’abuseurs. Il est important de le dire et de ne pas perdre de vue que le pouvoir absolu, la supériorité morale, intellectuelle, spirituelle que s’est attribué chaque clergé (quelle que soit la religion) sur l’ensemble des croyants, sont davantage utilisés pour aliéner que pour émanciper.

Si cette prise de conscience ne sauvera pas certains croyants du fondamentalisme, de l’emprise sectaire, ça permet déjà un peu à l’ensemble des croyants de ne plus idéaliser ni sacraliser les religions. De garder les yeux ouverts. Et de fonder une croyance davantage sur Dieu et non plus sur ceux, celles qui prétendent le représenter sur terre. Donc de moins facilement se laisser abuser.

Rajouter votre témoignage

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre adresse email ne sera pas rendue publique sur le site. Seuls les commentaires sont publiés sur le site. Votre adresse mail est nécessaire pour que nous puissions vous répondre si vous avez une question personnelle.

Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)