Poster un message

En réponse au message :

Des victimes d’un prêtre pédophile brisent le silence

Le mardi 16 février 2016

Très beau témoignage de François Devaux.

http://www.ladepeche.fr/article/2016/02/16/2278311-francois-devaux-l-eglise-refuse-de-nous-reconnaitre-victimes.html

Je le rejoins tout à fait par rapport à la nécessité d’un contrôle de l’institution cléricale romaine et qu’il ne faut plus qu’elle se place au-dessus des lois concernant des crimes qu’ils soient sexuels sur mineurs ou majeurs, qu’ils soient crapuleux ou financiers. L’impunité doit cesser.

Je félicite l’association d’avoir porté plainte contre Mgr Barbarin et d’avoir pointé l’irresponsabilité vaticane vis à vis de la pédophilie, en demandant qui plus est à un prélat très controversé, Tony Anatrella, de préciser et former l’ensemble du clergé sur ces questions.

http://www.ladepeche.fr/article/2016/02/16/2278193-viol-scouts-cardinal-barbarin-confesse-avoir-ete-courant-2007-2007.html

Hélas cette irresponsabilité n’est pas neuve. Quand en 1962, le texte Crimen Sollicitationnis sort, c’est soit-disant pour protéger les familles et croyants de tous âges, toutes situations, de sollicitations sexuelles de prélats. Il en résultera au contraire une pression sur les victimes et les familles et une protection des prélats agresseurs, pédophiles ou non ainsi qu’une perpétuation et une augmentation des crimes. Un comble qu’il ne faut pas rééditer avec les textes d’Anatrella.

Plein de courage aux victimes pour la suite ! Merci pour ce travail de dévoilement et de mise en lumière de réalités criminelles que l’Eglise s’acharne à dissimuler et à perpétuer par son opacité.

Rajouter votre témoignage

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre adresse email ne sera pas rendue publique sur le site. Seuls les commentaires sont publiés sur le site. Votre adresse mail est nécessaire pour que nous puissions vous répondre si vous avez une question personnelle.

Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)