Poster un message

En réponse au message :

Yves Hamant : « Je ne crois pas que les choses aient beaucoup changé »

Le samedi 23 avril 2016

Bonsoir Agapé, Tout d’abord, je me permets de souligner que je répondais à un certain Post plutôt provocant au sujet de Mr Hamant et qu’en aucun cas je ne généralisais. Bien au contraire, j’estime que la recherche de La Vérité doit se faire graduellement et dans un souci de collégialité, les ’victimes’ directement concernées étant souvent trop blessées ou fragiles pour témoigner.

Raison pour laquelle l’action de laïcs, spécialistes ou non, sincères et désintéressés permet de tempérer des témoignages parfois uniquement à charge. Il faut dégager le bon grain de l’ivraie et cela demande du temps, de la prudence et du discernement. L’analyse factuelle suppose une collaboration active des instances ecclésiales. Elles commencent à être plus ouvertes mais l’omerta est quasi-institutionnalisée dans l’Eglise. La patience est donc de mise.

Quand aux dérives sectaires, si elles commencent à être dénoncées de façon parfois maladroites dans les Communautés issues de Vatican 2, elles existent aussi dans des communautés dites « Classiques » ou anciennes mais dans une moindre mesure il est vrai.

Il ne s’agit en aucun cas de jeter un discrédit sur l’ensemble de ces communautés nouvelles mais de faire preuve de clairvoyance afin : 1/ De limiter les dérives 2/ D’écouter la parole des victimes et de leurs familles 3/ De poser des actes forts en réformant en profondeur les communautés déviantes 4/ De dissoudre si nécessaire (cela a déjà été le cas au Pain de Vie par ex) 5/ Enfin, et non des moindres, de poser une demande de pardon claire et sans ambiguïté face aux victimes ainsi que des actes de réparation concrets le cas échéant.

Ce n’est pas en passant un simple coup de ripolin sur la façade que les choses vont changer en profondeur. La visite canonique est une chose, un audit financier en est une autre…

Cordialement, Claire

Rajouter votre témoignage

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre adresse email ne sera pas rendue publique sur le site. Seuls les commentaires sont publiés sur le site. Votre adresse mail est nécessaire pour que nous puissions vous répondre si vous avez une question personnelle.

Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)