Poster un message

En réponse au message :

Yves Hamant : « Je ne crois pas que les choses aient beaucoup changé »

Le mercredi 27 avril 2016

Agapé,

La manipulation mentale fait largement partie des pratiques des communautés dites de la Nouvelle Evangélisation. Elle est inscrite dans le fonctionnement et la raison d’être de ces communautés, la plupart du temps. Elle s’est nourrie et continue de se nourrir des méthodes utilisées et récupérées des mouvements pentecôtistes et New Age américains : le flirty fishing, le love bombing sont des piliers qu’on retrouve aussi bien au Renouveau Charismatique, que dans la Légion du Christ, le Chemin Néocatéchuménal, l’Opus Dei, que dans les sectes.

La plupart des fondateurs de ces communautés nouvelles sont passés par des stages de formation dans les années 60-70 aux US ou au Canada. Et les nouvelles directions continuent de suivre des sessions de formation à la manipulation mentale là-bas. Sessions qui sont financées et dirigées par les groupes américains.

Au sein du Renouveau Charismatique, Cacouna au Canada dispense ces formations pour les différentes directions des différentes communautés depuis plusieurs décennies et donne les orientations idéologiques et pratiques à suivre pour les groupes charismatiques européens. C’est ainsi qu’ont été progressivement imposées les retraites psycho spirituelles mais aussi toute la dimension de rebirth, de chant en langues, de scénographie des célébrations, l’adoration eucharistique, issus de pratiques fondamentalistes protestantes.

Ces sessions de formation concernent également tous les groupes européens pro-Life. Les groupes Pro Life américains financent, traduisent et distribuent toute la communication et les idéologies du moment en Europe. Tout est très organisé, codifié. Pour obtenir le soutien et l’aval du Vatican, ces groupes d’idéologues américains financent et s’occupent de la distribution des ouvrages papaux, mais aussi proposent des cadeaux et voyages de luxe aux cardinaux, évêques pour qu’ils relaient leurs idées. J’avais donné il y a quelque temps le cas de Tom Monagher, milliardaire créateur de Domino’s Pizza, qui pratique depuis la fin des années 80 un intense lobbying auprès du Vatican, et fait de l’édition papale, a créé des centres de formation idéologique pour différents hauts-clercs et différents groupes pro-life. C’est l’équivalent religieux des groupes politiques atlantistes néo-libéraux.

Rien de tel n’existe au sein des communautés catholiques classiques. Ca ne fait pas partie de la culture ni des fondements de ces congrégations.

Les dérives criminelles qui y ont existé ont toujours été le fait de projets politiques et de ralliement à des projets politiques de société à visée coercitive. L’importance des crimes et dérives des congrégations classiques à dimension pénitentiaire est à ce titre, très révélatrice du nécessaire contexte général politique pour que ces groupes dérivent et pratiquent de façon industrielle la violence, les crimes et les abus sur une population très ciblée et définie comme socialement indésirable ou dangereuse.

Si l’on peut invoquer la responsabilité de chacun quant à des erreurs de choix communautaire dans le volet classique, sachant la dimension structurelle manipulatrice des communautés nouvelles qui jouent depuis leur création sur la manipulation mentale et sur l’emprise psycho-affective, on ne peut pas se placer sur le même registre analytique.

La manipulation mentale exercée de façon industrielle sur de futurs membres ne leur permet aucun choix libre. Elle est un outil d’aliénation, de domination, de répression. Elle doit donc être dénoncée et poursuivie au plan judiciaire.

Si par le passé, les pensionnaires des couvents prisons, colonies pénitentiaires étaient trop peu instruits et éduqués pour être entendus au plan judiciaire et pouvoir dénoncer les violences qui leur étaient faites par les congrégations classiques, d’autant plus que la politique générale de l’époque était à la coercition à des fins d’assistance, les membres des communautés nouvelles sont pour une grande majorité des jeunes issus de la bourgeoisie, donc suffisamment éduqués pour dénoncer les violences, l’emprise faite sur eux par ces congrégations mais aussi, ayant bénéficié et des droits fondamentaux humains, des droits des femmes et des droits de l’enfant, des luttes anti sectes. Le contexte politique n’est plus le même qu’autrefois.

Quand vous prétendez qu’il s’agit de la part de ces victimes de communautés nouvelles dénonçant crimes, violences, emprises, d’une inquisition, vous cherchez à inverser la responsabilité criminelle. Ce qui relève là aussi de la manipulation.

Rajouter votre témoignage

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre adresse email ne sera pas rendue publique sur le site. Seuls les commentaires sont publiés sur le site. Votre adresse mail est nécessaire pour que nous puissions vous répondre si vous avez une question personnelle.

Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)