Poster un message

En réponse au message :

Yves Hamant : « Je ne crois pas que les choses aient beaucoup changé »

Le samedi 30 avril 2016

Bonjour Claire

Oui, il faut s’armer de courage et continuer d’informer. Quand il y a quelques années, j’ai commencé de le faire sur Golias, j’avais l’impression que c’était vraiment confidentiel et puis, au fil des ans et des participations, des échanges, on s’aperçoit que finalement l’information parvient et éduque les gens y compris des gens d’Eglise. Et que ça leur donne les moyens de pouvoir réagir et s’opposer à ces groupes déviants, intégristes là où ils sont, plus facilement. Parce qu’ils ont eu accès au décodage et à l’info et font plus rapidement les liens, les connexions, comprennent un peu mieux les stratégies de ces groupes et peuvent leur faire obstacle. Même si c’est lent, je crois que tout ce que nous pouvons faire en terme d’information, de prévention est très utile. Nous sommes la première génération catholique qui prend conscience de tout ça. Je trouve que c’est infiniment précieux pour les générations suivantes, nos enfants, nos petits-enfants. Car avant, les catholiques étaient persuadés de la sainteté et de l’exemplarité morale tant des clercs que des groupes de cet acabit. Il n’y avait que de façon très marginale et isolée des cathos critiques de l’institution mais aussi des groupes intégristes, déviants. Ce qui n’est plus le cas depuis quelques années. Et même si c’est lent en terme de prise de conscience, ça change la donne y compris dans des paroisses qui ont un peu plus tendance à se méfier qu’avant.

De toute façon, le combat sera toujours inégal dans la mesure où ces groupes ont des moyens financiers, médias que nous n’aurons jamais. Mais ce n’est pas grave ! Regardez les associations pour les droits humains comment elles ont longtemps et continuent de batailler pour l’éducation des enfants, des femmes, le respect des législations internationales, la lutte contre la corruption. C’est un travail éducatif permanent mais qui lentement, permet l’émancipation de tous et plus de droits, de libertés, de conscientisation pour l’ensemble de l’humanité.

Là où le Renouveau est fort, c’est dans la vampirisation des paroisses. Ca c’est quelque chose qui m’a frappée. Ca commence par un groupe de prières et ça essaime avec des associations plus classiques mais infiltrées par les Béatitudes ou autres. Et après suivent les tentatives de placements de diacres sympathisants qui peu à peu évincent le prêtre de la paroisse. J’ai un exemple en tête assez terrible, que j’ai rencontré lors des obsèques de ma maman. Dans la série lobotomisé par ces groupes, c’était presque une caricature. Je ne vous raconte même pas les pressions qu’il a tentées pour nous imposer une messe à sa façon. Notre résistance et le recadrage que nous lui avons fait lors de la préparation de la célébration mortuaire, ainsi que celui fait par les pompes funèbres, l’ont carrément scotché. Il n’avait pas l’habitude de voir des cathos de notre genre.

Et si l’évêque est plus ou moins lié à ces groupes charismatiques et autres, là le travail de vampirisation s’étend aux directions d’écoles privées confessionnelles. Le diocèse dont je dépends est un cas d’école à lui tout seul du fait de l’évêque particulièrement gratiné que nous avons (lui mange à tous les râteliers : renouveau charismatique, OD, légionnaires du Christ, etc).

Alors que l’OD, comme la Légion du Christ ou la FSSPX ciblent une population beaucoup plus restreinte et dans des cercles très différents, beaucoup plus politiques, économiques et financiers aussi. Les paroisses pour ces groupes, c’est trop bas de gamme, sauf si c’est St Nicolas du Chardonnet, Versailles ou Neuilly. 😉 Par contre, ils aiment recruter sur les pèlerinages jeunes, les JMJ, les chemins de Compostelle et bien sûr les aumôneries de lycées, d’universités. Et je trouve qu’ils ont quand même pas mal vampirisé différents médias radios, télés et journaux catholiques. Je pense côté Radio à Radio Notre Dame parce que l’autre jour, je suis tombée dessus et que j’ai trouvé le ton et les discours on ne peut plus imprégnés des valeurs réacs et intégristes, j’allais dire identitaires de ces communautés.

Donc c’est sûr, y a du boulot à faire pour sortir ne serait-ce que nos paroisses de cette vampirisation qui dure depuis plusieurs décennies, mais à cœur vaillant rien d’impossible dit-on. Nous avons l’avantage d’avoir saisi l’envers du décor de ces groupes, compris leur manipulation et leur aspect sectaire. La société civile non croyante commence à prendre aussi la mesure du problème. Ce qui est rassurant. Donc je pense que les stratégies d’emprises menées par ces groupes finiront par échouer. Ce qui ne veut pas dire qu’ils ne tenteront pas d’autres manipulations (ils sont tellement avides de pouvoir qu’ils ne pourront pas en rester là). Mais je pense que nous saurons, au moins pour notre génération, faire face et dénoncer leurs crimes et malversations. Il y a un gros travail de veille informatique à faire pour surveiller ces groupes et continuer à dénoncer leurs stratégies. Ca pourrait presque faire l’objet d’un boulot à plein temps quand on y pense. Je le fais un peu en ce qui concerne l’OD française, étant donné que ça touche à l’affaire paternelle. Mais il faudrait le faire pour tous les groupes déviants.

Golias le fait pas mal, je trouve. C’est le seul organe de presse catho qui fait de l’investigation sur ces groupes et réactualise constamment ses enquêtes. J’aurais aimé que TC, la Vie fassent aussi ce travail. Mais, pour au moins en avoir discuté avec Christine Pedotti, elle, de son côté ne veut pas se lancer là-dedans. Elle a policé TC et considère que l’investigation et la veille informatique de Golias sont trop polémiques, alors que justement, TC autrefois faisait ce travail de veille, d’alerte, d’éducation des catholiques. Qui n’existe plus à TC qui tombe dans un ton consensuel.Ce que je trouve très dommage.

Mais bon, nous pouvons aussi faire ce travail de veille et d’alerte, une sorte d’Acrimed catho. Je le pense essentiel pour pouvoir protéger et éduquer les croyants à une certaine distance critique sur ces mouvements et leurs activités.

Et à plusieurs, suivant nos vécus, nous pouvons nous répartir un peu mieux le travail. Certains participants de Golias ont des blogs persos et font des revues de presse critiques, ce que je trouve très bien comme complément.

A voir pour la suite…

Cordialement

Françoise

Rajouter votre témoignage

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre adresse email ne sera pas rendue publique sur le site. Seuls les commentaires sont publiés sur le site. Votre adresse mail est nécessaire pour que nous puissions vous répondre si vous avez une question personnelle.

Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)