Poster un message

En réponse au message :

Conscience cléricale émoussée

Le mercredi 15 juin 2016

Oui, évidemment dans ce contexte mais là je parlais des clercs qui n’en avaient rien à faire des religieuses : si vous écoutez les évêques ils veulent des « vocations » sous entendu des prêtres… Ils se fichent bien des vocations féminines… Bon à part pour les servir et leur laver leur linge sale… c’est très net dans leurs discours… de toute façon « la femme » est hors de leur champ…. C’est vrai que les religieuses ont contribué au système opprimant : celles qui tenaient les maternités en France étaient très dures (certaines) avec les filles mères : si vous souffrez c’est votre punition, vous l’avez bien cherchez… et tout sourire avec la mère catho de famille nombreuse à qui l’on rendait de petits services etc. Cette « morale » dévoyée que l’Eglise a répandu s’étendait jusqu’à la société civile : les filles mères étaient mises au banc, leurs enfants traités de batards… Dieu merci !! les sœurs ne tiennent plus les maternités (ou si qq unes le font, elles en pourraient plus avoir cette attitude sous peine de ne plus avoir de clientes !!) Les religieuses actuellement sont vieillissantes pour la plus part et le Vatican n’en a pas vraiment besoin pour faire tourner sa boutique… Les cloitrées sont traitées comme des aides (vous priez pour nous pour les vocations de prêtres surtout) et jamais en responsabilité. Souvent elles sont traités comme des « enfants » par les évêques j’ai remarqué qui ont l’autorité sur elles. Elles sont toutes en « soumission »… c’est ce qu’on leur demande.

Rajouter votre témoignage

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre adresse email ne sera pas rendue publique sur le site. Seuls les commentaires sont publiés sur le site. Votre adresse mail est nécessaire pour que nous puissions vous répondre si vous avez une question personnelle.

Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)