Poster un message

En réponse au message :

Yves Hamant : « Je ne crois pas que les choses aient beaucoup changé »

Le lundi 5 août 2019

A Aletheia,

Je n’aime pas les propos et l’ironie de Aletheia.

J’ai vécu moi-même au sein de la Communauté des Béatitudes. Et j’ai été victimes des adeptes de cette communauté.

Heureusement que des gens comme monsieur Yves Hamant sont là pour donner leur analyse sur une Eglise corrompue par les abus spirituels, le blanchiment d’argent, la mafia, le Pouvoir, l’Argent, la pédophilie, la prostitution, les abus sexuels sur des religieuses, voire des laïques. Une Eglise qui est empoisonnée par le Nouvel Age, par le psycho-spirituel et par des pseudo-doctrines.

Monsieur Hamant a raison. Rien ne change. Pourquoi ? Parce que l’Eglise est incapable de se remettre en question. Elle est incapable de se réformer. Elle est devenue la Babylone du livre de la Révélation ! Comment peut-elle être crédible face au monde ? D’un côté, elle stigmatise les femmes laïques qui avortent. De l’autre, elle force ses religieuses, abusées sexuellement par des prêtres, à avorter même au huitième mois de grossesse !

J’ai honte de l’Eglise Catholique Romaine. Elle n’est plus crédible à mes yeux.

J’ai compris plusieurs choses dans l’Eglise. Le Mal se cache toujours derrière le masque de la vertu. Je ne trouverai pas mon salut au sein d’une Eglise devenue une Babylone !

OLIVIER

Rajouter votre témoignage

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre adresse email ne sera pas rendue publique sur le site. Seuls les commentaires sont publiés sur le site. Votre adresse mail est nécessaire pour que nous puissions vous répondre si vous avez une question personnelle.

Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)