Poster un message

En réponse au message :

De l’emprise à la liberté. Dérives sectaires au sein de l’Église. Vincent Hanssens

Le mardi 11 juillet 2017

Bonjour, J’ai fait partie du Pain de Vie où j’ai prononcé des voeux définitifs en tant que soeur consacrée. J’y suis restée 11 ans après avoir fréquenté le Lion de Judas près de chez moi et avoir vécu 6 mois dans la ferme dépendant de Cordes de la Cté devenue les Béatitudes. J’ai été jetée au bout de ce temps (environ un an en tout) car je ne correspondais pas au critère essentiel de recrutement de cette Cté : être friquée, n’étant ni toubib, ni infirmière, thérapeute ou avocate. Madre m’a expédiée au Pain de Vie, à l’autre bout de la France, sans même se soucier de voir s’ils pouvaient m’accueillir ni juger bon de les prévenir de mon arrivée. Sans casse-croûte. Je vous laisse deviner mon état de stress et l’accueil suspicieux à Sommervieu ! Je crois que le côté « psychospirituel » dont parle Demarle était la marque spécifique des Béatitudes et qu’il ne peut pas généraliser cela comme une caractéristique de tout le Renouveau Charismatique.

Ceci dit je vous écris surtout pour vous dire le choc et l’indignation que j’ai reçu en apprenant d’un ex membre du Pain de Vie qu’il m’avait entendue sur RCF le 7 juillet dernier au soir au cours d’une prière du soir à la Cté du Pain de Vie et qu’un livre est sorti avec mon témoignage comportant mes nom et prénom (!) donné à l’envers du décor, SANS QUE J’EN SOIS MÊME AVISÉE ! Sans que mon avis soit pris, sans qu’on ne me consulte sur ce projet ME concernant quand même un peu ! Un livre avec d’éminents « spécialistes » et beaux parleurs, gens d’Eglise qui auront devisé et tiré des conclusions et des analyses de ce que NOUS, les ex membres de ces Ctés, avons vécu, qui ont disséqué nos expériences et fait de savantes théories et conclusions !!! La moindre des corrections et l’élémentaire politesses auraient été de nous en toucher 2 mots et, pourquoi pas, de nous demander de parler nous-mêmes de nos vécus, de présenter nos analyses et conclusions, non pas comme de « brillants » théologiens ou intellectuels, mais comme des témoins et témoignages vivants de ce dont parle ce livre. Je suis choquée et en colère, je dois bien le dire. Que des gens de l’Eglise catholique se targuent de parler à notre place, me met vraiment en colère. J’ai perdu toute confiance en cette soit-disant église et en ses élites, évêques en tête. Ce ne sont que de mauvais pasteurs, des loups déguisés en bergers qui n’ont eu d’autres soucis, bien que voyant très tôt des dangers et comportements déviant chez les Pingault, de tirer profit de la devanture de jeunesse que nos Ctés nouvelles offraient à leur boutique « Eglise Catholique » vis à vis du monde extérieur (paroles d’un évêque).

La seule personne à qui je reconnais une autorité pour parler de notre vécu est la Soeur Chantal Marie Sorlin, responsable des dérives sectaires auprès de la Conférence Episcopale de l’Eglise de France. Elle seule parlerait en pleine connaissance de cause de notre vécu et de ses conséquences. Et d’abord elle nous aurait laissé parler nous-mêmes parce que c’est ce qu’elle me/nous préconise ! Les auteurs de ce livre nous ont instrumentalisés pour se faire mousser et gagner du fric sur nos cassures et stigmates. Comme si à 60 ans je n’étais pas adulte responsable, apte à livrer une analyse et des conclusions de ces 12 ans de Cté ! J’attendrais, comme Demarle, d’être contactée après ce mail et, de plus, que ce livre auquel j’ai participé à mon insu me soit envoyé, cadeau bien sûr !

Rajouter votre témoignage

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre adresse email ne sera pas rendue publique sur le site. Seuls les commentaires sont publiés sur le site. Votre adresse mail est nécessaire pour que nous puissions vous répondre si vous avez une question personnelle.

Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)