Poster un message

En réponse au message :

« L’Opus Dei, une Eglise dans l’Eglise ? » par Pierre Emonet

Le vendredi 26 mai 2017

Bonjour Isabelle

Ca fait un moment que nous n’avions pas échangé. J’espère que vous allez bien.

Je crois que vous vous illusionnez sur l’opposition franc-maçonnerie et Opus Dei. Les deux groupes servent les mêmes intérêts de classe sociale riche. Donc se combattent peu ou pas. D’autant moins depuis les années 80, quand redémarre une lutte ouverte des plus riches contre les pauvres et qui correspond au premier mandat présidentiel de François Mitterrand.

Il n’y a pas de vigilance et en plus beaucoup d’opusiens entrent dans des loges maçonniques ou des réseaux fréquentés par les maçons.

Mon parrain qui était franc-maçon à responsabilité au Grand Orient, n’a jamais enquêté sur l’OD lorsque mon père était vivant alors qu’il savait qu’il en était membre. Il a attendu son assassinat pour le faire. Il n’a pas non plus cherché à le mettre en garde contre l’influence de l’OD et les dangers du groupe. Il existe une courtoisie entre l’OD et la franc-maçonnerie et un laisser-faire qui correspond au fait que la défense des intérêts par delà certaines différences politiques, au final est la même : intérêts de classes dirigeantes. Il y a aussi une commune adhésion à la politique capitaliste ultra libérale et une opposition aux valeurs sociales (dépassant le cadre de la charité). Si vous voulez creuser le sujet, je vous conseille les vidéos du couple Pinçon Charlot, vous aurez de quoi comprendre pas mal de choses.

En fait, pour opusiens et maçons, il s’agit juste de se partager le gâteau financier, politique. Mais il n’y a pas, malheureusement , ou plus, d’opposition véritable idéologique comme ça pouvait être le cas encore jusque dans les années 50.

D’où le boulevard dont peut disposer l’OD comme d’autres groupes intégristes et/ou sectaires religieux cathos.

J’ai appris récemment que Jean-Claude Gaudin, politique en lien avec la franc-maçonnerie et maire de Marseille durant pas mal d’années, avait employé durant 11 ans au Sénat, un assistant parlementaire opusien, Guillaume de Thieulloy, qu’on retrouve aujourd’hui sur différents sites liés à l’OD, à la Fondation Lejeune, à la Manif Pour Tous, Alliance Vita et différentes associations vitrines .

La Croix, dans ce que je peux en lire régulièrement depuis des années, est surtout un organe de presse très lié à l’épiscopat français, le doigt sur la couture du pantalon. Tout ce qui ressort donc des contenus est un reflet de ce que pense et veut faire passer idéologiquement l’épiscopat. Et comme vous savez que le cardinal Barbarin donne le ton, selon ce que lui veut, que vous savez qu’il a une soeur qui fait partie du groupe des dirigeants parisiens de l’OD (sa soeur est haute numéraire), forcément, la Croix ne dira rien contre l’OD et au contraire, minorera tout ce qui permettrait d’identifier la présence opusienne tant religieuse que politique. Ca fait partie de la stratégie.

Le groupe Bayard Presse, comme Fleurus, sont des organes de presse liés à l’épiscopat français depuis très longtemps. Ces groupes évoluent au fil du temps et des idéologies des dirigeants de l’épiscopat français. Le ton est donné par les rédactions en lien avec les épiscopats.

Isabelle de Gaulmyn est quelqu’un d’assez proche de Barbarin, et elle n’a jamais dénoncé Preynat alors qu’elle savait ce qu’il faisait et qu’elle le savait d’autant plus qu’elle avait été parmi les filles scouts sous la direction de Preynat. Mais dans ce milieu, on ne dénonce pas ce qui se passe. C’est mal vu. Il a fallu que les anciens scouts garçons, victimes de Preynat, montent l’association pour qu’enfin, honteuse, Isabelle de Gaulmyn révèle ce qu’elle savait elle.

J’ai déjà écrit sur un autre topic lié à l’OD l’automne dernier, ce que j’avais découvert sur François Fillon et comment il est rentré à l’OD, à la fois par le biais de sa mère et l’université catholique d’Angers (centre ancien de recrutement de l’OD en France) et par son mentor , le politicien français Joël le Theule (fils de la meilleure amie de Mme Fillon mère) en amitié étroite avec un prêtre lié à l’OD, qui pensait guérir le Theule de son homosexualité et ainsi le rallier à l’OD. Prêtre qui s’était occupé pour l’OD de cacher le milicien Paul Touvier.

Vous pouvez accéder à ces messages facilement depuis les topics OD du site. Vous devriez retrouver mes messages et les différents liens que j’ai postés sur le sujet. Vous avez également un assez bon article dans Vanityfair daté de mars dernier, il me semble, mais ils n’y parlent pas des liens de le Theule avec le fameux prêtre lié à l’OD et aux réseaux de la milice et Paul Touvier. J’ai découvert ça via Crimino Corpus, un site spécialisé créé par un professionnel, qui évoque différentes affaires judiciaires criminelles, dont l’affaire Paul Touvier. Concernant l’OD dans ses débuts en France, on trouve souvent sur Criminocorpus des informations surprenantes et fort peu connues du grand public.

Petit cours d’Histoire :

L’OD en France a commencé à s’implanter et à recruter via l’Action Française et le groupe la Cagoule. Puis s’est installée dans la collaboration dans la milice et différents regroupements d’entreprises comme L’Oreal, Michelin, Banque Populaire, Renault pour ne citer que les plus connus (ces sociétés ont toutes trempé activement dans la collaboration et le pétainisme et ont participé aux réseaux de cache et d’exil des nazis en Syrie, en Argentine, au Brésil, aux US). Par la suite, c’est la Cité Catholique de Jean Ousset, son groupe Ichtus, mais aussi l’OAS qui serviront de centres de recrutement ainsi que le groupe Axa Assurances et en partie l’entreprise Dassault. Vous commencez à avoir sur la même période une organisation d’extrême droite qui s’appelle la Fédération des Etudiants Nationalistes qui recrute dans les milieux universitaires liés à la faculté de droit. Cela dans toute la France. Plus pointu, vous avez également des étudiants regroupés autour d’Alain Madelin, surnommé à l’époque Barre à Mine (parce que sa spécialité était d’aller frapper et terroriser des étudiants marocains, maliens, algériens avec des barres de fer) et qui ont monté un groupe d’extrême droite nationaliste de combat : le groupe Occident. Ce groupe qui sera sous l’ère Mitterrand normalisé, garde la plupart de ses anciens membres, devenus pour les leader ministres, secrétaires d’état sous Chirac, sous Sarkozy, en lien avec l’OD. C’est avec des membres de ce groupe que l’OD va développer son discours ultra libéral au plan économique au début des années 80 en France et avoir des soutiens pour implanter ses idées beaucoup plus qu’avant dans les sphères du haut fonctionnariat mais aussi des milieux affairistes français.

L’OD dispose depuis les années 50-60 en France d’un solide réseau bancaire dont sortiront deux dirigeants de l’OD française connus : Edmond Giscard d’Estaing, père de Valéry, et un oncle de Bernadette Chirac, un dénommé Jérôme Chodron de Courcel.

Vous avez donc un lien direct entre l’OD et le RPR de Jacques Chirac, mais aussi l’UDF de Valéry Giscard d’Estaing. Qui se vérifie avec différentes nominations d’hommes politiques opusiens depuis les années 70 jusqu’à aujourd’hui.

Concernant Ladreit de Lacharrière et Henri de Castries, ils font partie depuis longtemps des personnalités avérées proches de l’OD. Ce n’est un secret pour personne.

Vous avez plusieurs occurences, moyens de recherche pour savoir s’ils sont ou pas à l’OD. Vous avez d’abord le titre de noblesse. Ce milieu social est particulièrement prisé par l’OD, à la fois pour des questions d’argent mais aussi de carnet d’adresses, de réseau de cooptation. Vous le savez vous-même très bien. Même si ce n’est pas un critère suffisant, loin de là.

Autre critère social, les milieux professions libérales, les milieux bourgeois des petits aux grands (bourgeoisie financière, bourgeoisie industrielle, bourgeoisie juridique, hauts fonctionnaires, médecins, pharmaciens, cadres de santé, avocats, notaires) qui sont là aussi des cibles privilégiées de l’OD. Pas que de l’OD mais l’OD est certainement l’organisation catho intégriste qui a ciblé la première cette classe sociale pour la recruter.

Ensuite, en France, vous avez un certain nombre d’entreprises, d’établissements universitaires, scolaires catholiques, de banques, d’associations d’extrême droite (étudiantes ou adultes), d’associations catholiques, de monastères et couvents qui sont depuis la création espagnole de l’OD, des centres de recrutement ou de formation pour l’organisation.

Le principe d’identification est simple.

Au-delà de trois lieux de formation ou d’activité pro OD (ayant des cadres dirigeants OD), l’individu est lié à l’OD que ce soit comme simple coopérateur, sympathisant ou comme membre (numéraire ou surnuméraire). Même sans titre de noblesse. Si le titre de noblesse se rajoute, c’est un facteur supplémentaire d’identification. Si ces personnes installent des chapelles privées et participent régulièrement à des publications de sites et journaux liés à l’OD, c’est un facteur d’identification supplémentaire. Si ces personnages sont en lien avec la Fondation Renaissance, le Club de l’Horloge, c’est aussi un facteur d’identification supplémentaire.

Dans le cas des deux personnages, ils remplissent toutes les occurences. On peut même dire que l’ensemble de leur parcours est lié à l’OD.

Pour les deux personnalités, il y a déjà le titre de noblesse. Ensuite chacun dispose de plus de trois occurences en lien avec des centres recrutement OD. Se rajoutent également des liens avec un grand nombre de sites liés à l’OD depuis des années (Manif Pour Tous, Alliance Vita, Ichtus, Fondation Lejeune, Valeurs Actuelles, les 4 Vérités, la Fondation Pour l’Ecole, Action Française, Liberté Politique, Slate).

Il suffit de faire un peu de veille informatique pour s’en rendre compte.

Ce qui est assez amusant, c’est aussi l’utilisation et la création d’associations vitrines éphémères qui sont animées et gérées par les mêmes personnes que des groupes traditionnels opusiens.

Ces associations vitrines permettent à l’OD française de pouvoir former et répartir leurs surnuméraires sur différents fronts et projets. Mais aussi de diffuser la bonne parole opusienne.

Ensuite, les jeunes pousses opusiennes sont réparties sur différents lieux d’exercice (ministères, grosses sociétés dirigées par des hauts surnuméraires opusiens, établissements scolaires, universitaires) et responsables de projets plus ou moins importants. La médiatisation se fait sur un projet unique. Ensuite l’OD utilise une nouvelle tête. Ce qui lui permet d’éviter une identification médiatique.

L’OD procède un peu comme aux échecs en avançant des pions un à un, jamais les mêmes, pour faire tomber l’adversaire ou le rallier à sa cause. Le ralliement se fait par un système de corruption et de cooptation assez classique et mafieux évidemment. Les plus hauts surnuméraires, généralement milliardaires sont un peu des parrains de la mafia et agissent comme tels.

L’OD a besoin de ces deux milliardaires qui par leur argent et leur carnet d’adresses, peuvent noyauter un grand nombre d’organisations pas du tout OD mais progressivement vampirisées pour que le plus grand nombre de citoyens soient contraints de passer par l’OD. C’est ainsi que cela s’est passé en Espagne. C’est ainsi que c’est en train de se passer en France.

J’ai découvert également un opusien probable auprès de notre nouveau président, Macron. Il s’appelle Edouard Tétreau et est analyste financier, fils de banquier, rédacteur financier dans le journal les Echos. Je suis tombée sur différents articles sur lui ainsi que plusieurs interviews. C’est édifiant. Quand on connaît un peu l’OD de l’intérieur et son formatage, on se pose des questions si ce formatage n’est pas passé par l’OD étant donné les origines, les études et la mise en avant catho très à droite voire extrême droite que fait cet homme. Un truc qui m’a frappée chez lui sur une vidéo, c’est sa façon de bouger et son ton monocorde. Ca rappelle certains surnuméraires et numéraires. A croire qu’on les drogue pour adopter ce comportement presque robotique.

Dernière info récente mais assez triste : j’ai découvert qu’un ancien camarade de lycée, s’était fait embrigader par l’OD. Ca m’a énormément peinée car je l’aimais beaucoup et c’était quelqu’un de très gentil. Même si je comprends comment l’OD a pu s’y prendre pour tenter de le rallier à eux, c’est rageant de voir un ancien copain de lycée, tomber dans leurs griffes. Sachant de quoi l’OD est capable, j’ai peur pour lui. J’espère qu’il saura voir clair pour s’en dégager rapidement avant qu’il ne lui arrive quelque chose de grave ou à sa famille.

Rajouter votre témoignage

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre adresse email ne sera pas rendue publique sur le site. Seuls les commentaires sont publiés sur le site. Votre adresse mail est nécessaire pour que nous puissions vous répondre si vous avez une question personnelle.

Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)