Poster un message

En réponse au message :

« L’Opus Dei, une Eglise dans l’Eglise ? » par Pierre Emonet

Le mercredi 31 mai 2017

Bonjour Avril

Beaucoup de croyants sincères avant de se tourner vers le protestantisme, ce qui reste à prouver parce que le protestantisme a ses casseroles intégristes et sectaires aussi (évangélistes, pentecôtistes, adventistes, scientistes, darbistes et du genre gratiné de chez gratiné), se retrouvent surtout en panne de pouvoir trouver une messe correcte, une pratique catho correcte et pas dérivante.

D’où qu’on regarde, nous sommes cernés : par le Renouveau Charismatique (Béatitudes, Emmanuel, Pain de Vie), le Chemin Néocatéchuménal, l’Opus Dei, la Légion du Christ, Communion et Libération, les Focolari, la communauté St Jean, Béthléem ; tous ces groupes qui ont été adoubés par JP2 sont des producteurs d’intégrisme, de violence, de crimes, et d’abus divers et variés, de dérives sectaires. Et c’est tout ce que notre clergé nous propose comme soutien spirituel en dehors d’eux.

Le pire de tout étant que ces groupes (au moins pour l’OD, l’Emmanuel et la FSSPX), prendront le pouvoir au Vatican très prochainement pour remplacer le clergé actuel (voir le C9). Et rien que cette perspective peut nous faire dresser les cheveux sur la tête tant déjà les dégâts de ces groupes sur les croyants sont graves et portent atteinte à la dignité, à l’intégrité physique, morale, psychologique.

Devant cette situation, quoi faire ? Je crains que nous ne soyons contraints de reformer des paroisses alternatives et citoyennes à ces groupes sectaires qui demain gouverneront le catholicisme romain. Cela va nous obliger à être créatifs et à reprendre ce qu’est vraiment le message de Jésus. Et comprendre à quel point l’actuel clergé et ces groupes intégristes sont à côté de la plaque et ne font qu’instrumentaliser Jésus et les croyants pour asseoir leur pouvoir.

Pour les moins courageux et les plus révoltés, l’apostasie, la conversion à une autre religion, un peu moins dérivante, peut être envisagée. Mais si on fait le tour des religions monothéistes comme polythéistes, malheureusement, l’intégrisme et les dérives sont très présents également. Donc difficile de s’appuyer sur des cultes y compris chrétiens, proches.

La probabilité apostasique silencieuse (qui est déjà majoritaire) est donc la plus probable pour l’avenir.

Et le renouvellement catholique dans une forme non sectaire, non dérivante et réellement conciliaire, sera envisagée de façon marginale et minoritaire par des croyants gardant la foi malgré les dérives cléricales.

C’est la seconde option qui a ma préférence personnelle. Ca va avec mes convictions de groupes citoyens unis, hors des instances traditionnelles politiques et économiques, se groupant pour gérer un territoire et ses habitants de façon écolo et humaniste. Pour moi, au plan religieux, qu’il se produise la même chose, ce serait assez logique. Et même sain. Qu’il y ait coopération serait aussi assez logique.

Maintenant, peut-être suis-je trop optimiste et qu’une fois au pouvoir, les groupes religieux intégristes et dérivants que nous dénonçons, se dépêcheront de tous nous massacrer pour empêcher toute contestation idéologique, pour asseoir leur domination et pour terroriser l’ensemble des croyants. C’est aussi un autre cas de figure à prendre en considération.

On le voit assez dans les pays théocratiques islamiques. Dans le cas d’un retour en force théocratique catho dans nos pays, nous aurions tout à craindre…

Rajouter votre témoignage

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre adresse email ne sera pas rendue publique sur le site. Seuls les commentaires sont publiés sur le site. Votre adresse mail est nécessaire pour que nous puissions vous répondre si vous avez une question personnelle.

Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)