Poster un message

En réponse au message :

« De l’emprise à la liberté » Conférence du père Pierre Vignon

Le samedi 29 juillet 2017

Merci beaucoup, Renata ! Je suis touchée par votre réponse et par les références que vous me donnez pour compléter mes connaissances sur le sujet. Vraiment merci infiniment. Je vais me commander le livre d’Urquhart. Je vois que se sont les éditions Golias que je connais bien qui ont édité la version française de l’Armada du Pape. Ce qui ne m’étonne pas car c’est à peu près le seul journal catholique français un peu critique. Le livre de Carlotta Zavattiero a l’air de compléter et actualiser un livre français que j’ai lu il y a longtemps maintenant, celui de Fiammetta Venner (politologue qui m’a aidée personnellement sur le dossier Opus Dei concernant l’assassinat de mon père), livre qui s’appelait : les Nouveaux Soldats du Pape. Bien évidemment, le livre ayant été publié en 2008, il n’est plus actuel mais il devrait aussi je pense vous intéresser, même s’il ne parle pas des Focolari ; je vous passe l’interview qu’avait accordée Fiammetta sur cet ouvrage au journal français l’Humanité (repris sur ce site de gauche) qui rejoint je pense l’avis de Carlotta :

http://www.gauchemip.org/spip.php?article7303

C’est très important, au-delà de faire l’analyse de chaque mouvement, chaque communauté, de raisonner l’ensemble des groupes catholiques à dérives sectaires dans une perspective à la fois politique, sociale et religieuse.

Depuis quelques années en observant sur plusieurs pays les mouvements et projets de différents groupes catholiques ultra conservateurs, en regardant ce qui se passe aussi au Vatican, j’ai l’impression nette que tous ces groupes convergent ensemble dans une sorte de communauté d’intérêts au Vatican, dans le but d’en prendre le contrôle, à différents niveaux et au final, ces groupes souhaitent disposer des pleins pouvoirs.

Et j’ai l’impression nette que le Vatican nous prépare en catimini depuis JP2, à ce que ces groupes principalement laïcs mais aussi cléricaux dérivants, gouvernent l’ensemble des catholiques d’ici quelques années, lorsqu’il n’y aura plus assez de hauts clercs pour occuper le pouvoir clérical.

Le pape actuel, comme B16 ou JP2, continue de faire avancer ce projet de succession, de mutation du catholicisme clérical en catholicisme laïc mais sectaire et dérivant, en collaboration principale avec l’Opus Dei, la Légion du Christ.

Je pense personnellement que l’objectif de cette alliance entre Vatican et organisations catholiques dérivantes est qu’il n’y ait plus d’autre voie possible de pratique religieuse en dehors des pratiques radicales et fondamentalistes de ces groupes.

C’est visible déjà au niveau des nominations d’évêques en France, au niveau du laisser-faire qui est opéré par ces évêques concernant les retraites psycho-spirituelles charismatiques, des groupes de retraites de l’Emmanuel où il s’agit de lobotomiser et transformer en moines-soldats des chefs d’entreprise et des cadres supérieurs, c’est visible dans l’entrisme politique avec un détournement de l’argent public dans des fondations douteuses, ayant pour but de briser les droits des femmes, d’empêcher une partie de la recherche scientifique, mais aussi de briser l’éducation publique en France. C’est visible enfin dans leurs associations politiques autour du Front National de Marine le Pen mais aussi des groupes de droite dure (François Fillon, Sarkozy, Boutin, Poisson, etc), c’est visible dans leur entrisme et leur présence au sein de différents ministères et notamment celui des finances, de l’intérieur et de l’éducation.

Je suppose que vous observez la même chose en Italie, avec en plus des associations avec la mafia italienne et ses différentes branches.

En Europe, je pense qu’il faut être très attentif au groupe qui semble réunir les différents mouvements catholiques dérivants et l’extrême droite évidemment : j’ai nommé l’ECLJ de Gregor Puppinck.

Dans ce que j’analyse, c’est LE groupe que le Vatican et ses communautés cathos dérivantes ont créé pour faire la convergence idéologique avec différents mouvements politiques d’extrême droite et de droite ultra libérale et dure en Europe, des mouvements politiques qui ont pour but commun de restaurer une monarchie absolue et religieuse, version dictature néo franquiste ou pinochetiste.

Car le capitalisme ultra libéral qui nous est imposé au plan de l’Union Européenne, au plan économique, utilise la guerre d’une classe ultra riche contre les classes moyennes, pauvres, populaires. Il ressuscite les préoccupations monarchistes du passé sous une autre forme, finalement. Et dans ces préoccupations, le monde religieux y a une place certaine, comme une sorte de paravent mais aussi de coopérateur actif de l’oppression massive menée contre les peuples pour l’intérêt d’une caste restreinte.

Ce projet de reféodalisation sociale, économique, politique et religieuse, est une atteinte grave aux droits fondamentaux de tous. Nous en voyons déjà les contours. Pour le Vatican, cette reféodalisation serait sa bouée de sauvetage institutionnelle, car c’est la seule voie (en tout cas c’est ce que les cardinaux et les papes pensent) de survie du système de monarchie absolue. C’est pour cela qu’il n’y a pas de dénonciation ni de mise à l’écart de ces mouvements au plus haut niveau, ou alors juste pour la forme (les fameuses réformes de la Légion du Christ ou de la Communauté des Béatitudes par exemple, post crimes), parce que ces groupes déjà très introduits dans le monde financier, politique, sont au contraire un outil de préservation du mode de fonctionnement et des intérêts des hauts-clercs. Peu importent le nombre de victimes que ces groupes font. L’important est l’argent que ces groupes rapportent, la cooptation, la corruption qu’ils peuvent faire, le nombre de prêtres, de religieux, religieuses. Le reste n’intéresse pas.

Et c’est bien pour cela que le tournant actuel est inquiétant. Et qu’il faut pouvoir comprendre ces objectifs, les dénoncer publiquement et constituer un front d’opposition à ces manœuvres. Car ainsi, les croyants seront massivement alertés et le principe de fait accompli si cher à notre institution cléricale catholique ne pourra pas s’opérer sans protestation.

Je verrai au fil de mes lectures si j’ai d’autres questions pour vous ou pour les interlocuteurs que vous citez. C’est vraiment bien d’échanger sur cette plate-forme. Cela permet une coordination européenne qui est vitale pour que nous ne nous retrouvions pas tous sous la coupe de ces groupes dérivants, parvenus au fait du pouvoir vatican.

Bonne continuation et au plaisir de vous lire. J’ai appris énormément en lisant votre témoignage. Bravo d’avoir expliqué tout cela. C’est très instructif pour tous.

Bien cordialement à vous Françoise

Rajouter votre témoignage

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre adresse email ne sera pas rendue publique sur le site. Seuls les commentaires sont publiés sur le site. Votre adresse mail est nécessaire pour que nous puissions vous répondre si vous avez une question personnelle.

Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)