Poster un message

En réponse au message :

Le père Bernard Peyrous démis de ses fonctions

Le samedi 4 novembre 2017

Bonsoir Agapé,

Oui, de par mon expérience de vie (dont j’aurais préféré me passer mais que j’ai dû vivre hélas), j’ai un certain nombre de clés pour comprendre des situations lourdes, extrêmes.

Concernant Marthe Robin, sa maladie, son contexte personnel et familial, son entourage religieux, favorisaient une instrumentalisation religieuse à une époque où c’était encore largement possible sur un grand nombre de personnes et d’autant plus vivant une situation personnelle difficile, parce que l’Eglise au plan institutionnel et clérical possédait encore une grande emprise sur les individus. Si c’était aujourd’hui en France, ce serait plus compliqué. Parce que le niveau d’information, d’éducation, les prises de conscience des individus sont différents. Nous ne vivons plus dans la même société qu’à l’époque de la jeunesse de Marthe, quand elle est tombée gravement malade. Même en milieu rural.

La maladie de Marthe était si perturbante à tous niveaux, si handicapante, qu’il était fort naturel qu’avec une éducation et un sentiment religieux profond, elle se réfugie dans ce religieux pour tenter de survivre psychologiquement à ce qui lui tombait dessus, comme un véritable cataclysme.

C’est ce qui en a découlé, ce qu’en a fait son entourage religieux qui l’a tout à la fois aidée mais aussi piégée dans un rôle mystique, genre oracle de Delphes. C’était à la fois un moyen d’exister pour elle mais aussi un moyen pour les religieux autour d’elle, d’influer et de susciter des communautés opposées à Vatican 2 idéologiquement, pour y piéger et y rééduquer une jeunesse catholique qui s’éloignait grandement de la pratique religieuse ou du moins, n’y était plus aussi soumise que ses aînés.

Concernant les preuves, de Muizon a montré qu’en réalité, Marthe s’alimentait un peu (les analyses faites à sa mort le démontraient par la présence de quasi selles dans ses intestins), se déplaçait, souvent de nuit (découverte des chaussons usés). Thurston démontre lui, que les personnes mystiques stigmatisées présentent les mêmes caractères pathologiques que les personnes souffrant d’hystérie…Tout cela fait de la légende religieuse autour de Marthe, en reprenant des analyse scientifiques, qu’il y a des probabilités importantes de mensonge de finesse (comme disait Pagnol) quant à la réalité mystique et notamment l’inédie présentée par les religieux concernant Marthe. L’hystérie liée à l’encéphalite pouvait aussi lui donner des hallucinations mystiques telles qu’en voient nombre de malades psychotiques durant des phases de crises. Idem pour les stigmates.

Ensuite, si l’on observe l’ensemble des personnalités qui ont gravité autour d’elle puis lancé ensuite des communautés sous l’influence de Marthe (en tout cas selon leurs dires), on peut observer que toutes partagent des caractères manipulateurs et sont liés à des familles pour certaines , très engagées par le passé dans des idéologies liées à l’Action Française, à l’OAS, à la contre-révolution catho maurassienne. Et l’on voit que toutes les communautés vont d’ailleurs inviter régulièrement des personnalités liées à ces idéologies puis promouvoir un catholicisme réactionnaire d’avant Vatican 2. Et c’est d’ailleurs pour cela que ces communautés seront mises en avant par JP2. Il était pour lui très important de favoriser et s’appuyer sur des personnalités opposées à Vatican 2. Même s’il a rompu avec la FSSPX, ce n’était pas idéologiquement que le problème se posait. Il se posait seulement en terme de pouvoir. Mgr Lefebvre se serait plié à l’autorité de JP2, il aurait été soutenu et encensé comme le reste des communautés de la Nouvelle Evangélisation.

Ce qui n’a pas empêché pour autant la FSSPX d’avoir exactement les mêmes dérives que les communautés de la Nouvelle Evangélisation. Mais la liberté de parole y fut un peu plus lente, eu égard à des milieux traditionnalistes, extrêmement réactionnaires et quasi autarciques. Cependant, les victimes qui ont témoigné depuis une bonne dizaine d’années, montrent bien les mêmes dérives, les mêmes abus, les mêmes idéologies aussi. C’est cela qui est frappant. Et pour revenir à Marthe,on sait que MD Philippe, grand ami de Mgr Lefebvre, a longtemps fait le lien entre le Vatican et la FSSPX. Et développait les mêmes idées de fond, la même opposition idéologique et religieuse à Vatican 2 que Marcel Lefebvre (de par une structure familiale qui luttait déjà au sein du mouvement de contre-révolution catho), même s’il a choisi de rester dans le conciliaire, du moins de s’en accommoder en ayant créé une communauté réactionnaire à l’intérieur. Exactement comme l’ont fait les gourous de l’Emmanuel, des Béatitudes et d’autres communautés.

Donc, quand on regarde l’historique des communautés, l’histoire et les idéologies religieuses réactionnaires des différents gourous et gourelles dont aujourd’hui différents hommes et femmes dénoncent les abus, les violences, les crimes, leur caractère manipulateur, on ne peut que comprendre que l’histoire Marthe Robin se terminerait mal. Et ferait des tas de victimes par delà déjà sa victime de départ, Marthe elle-même.

La manipulation démarre avec son instrumentalisation par des religieux anti Vatican 2 et se poursuit par son entremise auprès des futurs gourous des communautés dérivantes et aboutit aux victimes de ces groupes. Comme un effet domino.

Où est Dieu dans de telles dérives et de tels crimes ? On se le demande vraiment.

Rajouter votre témoignage

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre adresse email ne sera pas rendue publique sur le site. Seuls les commentaires sont publiés sur le site. Votre adresse mail est nécessaire pour que nous puissions vous répondre si vous avez une question personnelle.

Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)