Poster un message

En réponse au message :

Le père Bernard Peyrous démis de ses fonctions

Le lundi 6 novembre 2017

Chère Françoise,

Je vais régulièrement sur le site l’envers du décor, mais quand je vois une intervention de Françoise je ne lis plus. Je suis lassé de votre partialité constante.

Comme ancien membre d’une communauté nouvelle, je suis le premier à "chasser les pervers" et à dénoncer les disfonctionnements.

Mais chez vous le propos qui se prétend rationnel est en fait une idéologie qui tourne en rond.

Dans un texte de Bernanos, Frère Martin où Dieu "parle" à Martin Luther il dit que "l’Eglise n’a pas besoin de réformateur, mais de saint". Il ajoute aussi « Dès le commencement, l’Église a été ce qu’elle est encore, ce qu’elle sera jusqu’au dernier jour, le scandale des esprits forts, la déception des esprits faibles, l’épreuve et la consolation des âmes intérieures, qui n’y cherchent que Dieu » Vous me semblez en permanence un esprit fort et un esprit faible qui a perdu la foi. Je respecte votre itinéraire personnel, mais la raison sans la foi est une autre forme d’enfermement que vous prétendez dénoncer.

"Amour et vérité se rencontrent. Justice et paix s’embrassent" dit le psaume 85. A vous lire on sent une justice pleine de colère et une vérité sans amour. Si Dieu est justice et miséricorde, il ne nous appelle pas à être un justicier sans merci.

Comme victime, un discours de dénonciation est compréhensible et légitime. Cependant sans recherche d’équilibre votre propos ne peut que conforter ceux qui sont dans le déni de la reconnaissance des victimes et des systèmes pervers. Les contraires sont du même genre. On dénonce violemment un déni pour s’aveugler sur le sien.

Amicalement

Bertrand

Rajouter votre témoignage

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre adresse email ne sera pas rendue publique sur le site. Seuls les commentaires sont publiés sur le site. Votre adresse mail est nécessaire pour que nous puissions vous répondre si vous avez une question personnelle.

Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)