Poster un message

En réponse au message :

Nous pardonnerons quand justice aura été rendue (mais on en est encore loin…)

Le samedi 10 février 2018

Il y a peu je pensais encore comme vous, chère agapé. Jusqu’au décembre dernier(pour être précise) j’espérais un vrai dialogue, j’attendais que l’auteur des abus et son hiérarchie me parlent enfin comme à un être humain égal à eux, m’expliquent..me disent leur version de faits…et qu’on règle cette affaire uniquement entre nous, sans passer par la justice et les médias. Mais les seules explications que moi et ma famille avons reçues de leur part, c’est :« Dieu seul responsable »,« dites lui que mes intentions ont toujours étés pures »,c’est elle qui n’a rien compris« , je me suis confessé, Dieu m’a pardonné, c’est du passé, pourquoi on me laisse pas tranquille maintenant ? »,« je t’ai déjà demandé pardon qu’est ce que tu veux de plus ? », « je voulais juste te sauver..comme un prêtre qui couche avec une pute…pour la sanctifier…. » « les homme sont des collectionneurs… »’ tu ne savais pas que le couvent c’est un lieu de passions ?« ça me fait de la peine de te voir souffrir mais cette souffrance est bonne pour toi, l’ artiste a besoin de souffrir pour pouvoir créer »,’je suis trop bon avec toi« etc … des centaines de mails, de sms, de lettres avec des propos les plus délirants des uns et des autres de la part de ce »saint homme« et absolument aucune bienveillance envers moi et ses autres victimes ,aucune envie de réparer quoi que ce soit sur cette terre. Lui et sa secte ont mis un filtre sur les yeux et sur les oreilles et comme tous ces bons chrétiens( comme »suricate« et la compagnie) appellent cela » La Loi Divine", réprimant la réalité des choses parce qu’elle ne correspond pas à l’idée qu’ils se font d’eux même et ne laissant entrer que ce qui ne va pas les démolir. Non, dessolée agapé,dans ces conditions là plus aucune miséricorde n’est désormais possible pour moi à l’égard de cette personne et ses sbires.

Rajouter votre témoignage

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre adresse email ne sera pas rendue publique sur le site. Seuls les commentaires sont publiés sur le site. Votre adresse mail est nécessaire pour que nous puissions vous répondre si vous avez une question personnelle.

Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)