Poster un message

En réponse au message :

Nous pardonnerons quand justice aura été rendue (mais on en est encore loin…)

Le lundi 12 février 2018

Bonjour agapé, j ’ai bien compris le sens de votre message. Mais c’est justement là où est se situe le problème - beaucoup de compassion et miséricorde à l’égard du frère délinquant et très peu pour ses victimes… Les interlocuteurs, quant à eux, se comportent quasi de la même manière que le frère en question -comme si pour eux aussi le film était terminé, qu’on a rallumé les lumières et qu’il est temps de quitter la salle. Circulez,rien à voir ! Pendant des années quelqu’un crotte dans votre cœur et la seule miséricorde que vous recevez de sa famille spirituelle sont des phrases telles que :« il faut que vous vous efforciez d’oublier…,il faut tourner la page maintenant ! » La question n’est même pas de savoir si moi j’aurais été capable « d’oublier », mais si il est juste et décent de demander un tel sacrifice à une personne, qu’elle qu’elle soit. Ces gens disent vouloir le règne de Dieu, ne rêvent que d’un monde idéal,des idées éternelles, capables de défier toute tentation terrestre, ils prétendent ne vouloir que le bien et à coté de cela instaurent le règne du diable et réalisent concrètement le mal. Oui, la supplice de l’emprise s’est arrêtée, mais elle a été remplacée par un spectacle plus douloureux encore… Arrogance et mépris de ce frère et ses supérieurs m’expulsent ,au sens propre comme au figuré, au milieu de nulle part. Pendant longtemps j’ai caché cette histoire au nom de la miséricorde et pensais que la seule source de la paix dans le cœur c’est l’amour, le vrai, mais je me suis trompé. Le dialogue est impossible entre un discours d’ indifférence. On ne lutte pas à armes égales avec une idéologie. Ni la pression, ni la souffrance ni même l’amour ne peuvent venir à bout d’un comportement sectaire. C’est un monde merveilleux mais vide,déshumanisé, sans rien de ce que oblige à faire face : à être Homme.

Rajouter votre témoignage

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre adresse email ne sera pas rendue publique sur le site. Seuls les commentaires sont publiés sur le site. Votre adresse mail est nécessaire pour que nous puissions vous répondre si vous avez une question personnelle.

Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)