Poster un message

En réponse au message :

Graves fautes d’évêques aussi

Le samedi 17 mars 2018

Mise au point : L’abus sexuel dépasse largement le cadre des seules « agressions » et « viols ». Ce n’est pas la violence avec laquelle l’abus a lieu qui le rend traumatisant, mais la qualité de lien de confiance établis entre l’abuseur et la victime. Si l’abuseur est le père, biologique ou spirituel, il n’a pas besoin d’agresser ou de violer, il peut créer un lien d’emprise et abuser de sa victime simplement par attouchements et la détruire de l’intérieur bien plus profondément qu’un viol par un inconnu dans la rue, car alors s’il n’y a pas de lien de confiance possible avec le père, avec qui peut-il exister ? Le déni peut aussi dans ce cas durer durant bien plus longtemps, ce qui aggrave les conséquences du trauma. J’espère (je ne fais qu’espérer, je n’affirme rien) que ce n’est pas votre cas, Agapé, et que ce n’est pas la raison pour laquelle vous passez beaucoup de temps à essayer de disculper des prêtre abuseurs, comme pour ne pas lever le voile ?

Rajouter votre témoignage

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre adresse email ne sera pas rendue publique sur le site. Seuls les commentaires sont publiés sur le site. Votre adresse mail est nécessaire pour que nous puissions vous répondre si vous avez une question personnelle.

Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)