Poster un message

En réponse au message :

Graves fautes d’évêques aussi

Le mercredi 21 mars 2018

Je rejoins complétement votre pensée, Patiente.Dans le cas où le Père établit avec la personne une relation d’attachement qui crée une sentiment de sécurité, de confiance et d ’amour, même si par la suite ses gestes glissent insidieusement vers toute sorte d’abus physiques ou psychologiques, pour la victime l’agression est toujours associée au plaisir du lien affectif, au plaisir de recevoir un énorme cadeau de cet homme de Dieu. L’agresseur met ainsi un carcan mental autour de sa proie et la rende complice de ses gestes. Dans mon cas personnel , le père M-O a mis presque un an pour arriver à ses fins. D’abord il avait mis en place toute sorte d’ harcèlement psychique, et de rabaissement quotidien pour ensuite arriver en sauveur : en me berçant devant le st Sacrement en me parlant d’un grand amour entre nous, en décidant tout à ma place,en me disant que je l’aimais véritablement, que je le rend meilleur et que si il ne me parle pas de lui et de ses soucis de la vie, c’est parce qu’il veut me protéger comme un mari veut protéger sa femme de ses probablement de boulot et parallèlement cette mise en garde concernant mon « imaginaire » pour que je ne m’imagine pas que maintenant on va partir tous les deux sur une ile déserte…., J’ai mis quinze ans à comprendre que ce qu’il faisait ou disait n’était pas de l’amour ….Aujourd’hui j’ignore toujours les raisons de son comportement. Pourquoi cet homme a-t-il sacrifié ma vie, ma santé, ma foi en toute connaissance de cause ?

Rajouter votre témoignage

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre adresse email ne sera pas rendue publique sur le site. Seuls les commentaires sont publiés sur le site. Votre adresse mail est nécessaire pour que nous puissions vous répondre si vous avez une question personnelle.

Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)