Poster un message

En réponse au message :

« Je suis un risque » de Marie-Philothée Mallais, éd. Du Cerf

Le lundi 23 juillet 2018

Pendant les faits, Marie fréquentait l’école traditionaliste de Saint-Pie X à Saint Cloud près de Paris.
Elle s’est accusée plusieurs fois en confession de se faire violer par son frère. LE CONFESSEUR N’A PAS RÉAGI !
Elle était la seule de toute l’école à ne pas aller communier pendant la messe. LES SŒURS DOMINICAINES N’ONT PAS RÉAGI !

L’attitude de ces religieux révèle cet aveuglement du milieu BCBG-cathos-scouts sur ce sujet-là. Il faut sortir du déni, arrêter de répéter « De telles choses n’existent pas chez nous ! » Un tel déni condamne les victimes à une double peine.

Le livre décrit les efforts de la victime pour « redevenir normale » après la fin des assauts physiques. Cependant, c’est impossible à faire dans le déni. L’attitude classique de la hiérarchie ecclésiale et de la société est bien exposée : ils demandent aux victimes de passer l’éponge pour ne pas déranger, évitant ainsi de faire face avec courage au mal tapi au fond de tout cœur humain.

Rajouter votre témoignage

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre adresse email ne sera pas rendue publique sur le site. Seuls les commentaires sont publiés sur le site. Votre adresse mail est nécessaire pour que nous puissions vous répondre si vous avez une question personnelle.

Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)