Poster un message

En réponse au message :

« Je suis un risque » de Marie-Philothée Mallais, éd. Du Cerf

Le jeudi 26 juillet 2018

Bonsoir Marie-Philothée

L’OD ne dénonce jamais une situation sans calcul de profit en retour.

Et le profit, elle l’a eu puisque vous êtes devenue numéraire, ce qui veut dire aussi qu’elle aura sur vous, à moins que vous dénonciez le testament que vous avez écrit au moment de votre engagement opusien et que vous contestiez ce dernier, en écriviez un autre qui annulera le premier, second testament que vous confiez à un avocat ou à un notaire sûr, non affilié ou copain de l’OD, un profit financier certain post mortem.

Mais l’OD n’apparaîtra jamais en tant que telle, mais via une de ses fondations comme la Fondation Lejeune ou la Fondation pour l’Ecole, ou Alliance Vita, par exemple. Ou l’ACUT, sa plus vieille organisation en France, son socle de base. L’OD via une de ces structures, sera légataire à titre universel de tous vos biens et ceux de votre conjoint, de vos enfants, famille si vous en avez. Vous réalisez que c’est une épée de Damoclès ou pas ? Certes, le prêtre opusien vous a aidée à dénoncer l’inceste, mais l’aurait-il fait s’il n’avait pas été sûr qu’il pouvait vous pousser adroitement à adhérer à l’Œuvre et ainsi aliéner durablement non seulement vous mais l’ensemble de la famille ?

Car une fois que l’OD a capté un membre, elle n’aura de cesse de piéger et aliéner le reste de la famille, d’une façon ou d’une autre. Essentiellement pour capter la fortune, l’argent et le réseau mondain et affairiste de cette famille. Ce n’est pas le genre d’organisation qui laisse libre. Même si c’est la pub qu’elle souhaiterait présenter. Et les hauts cadres de l’OD ont de gros besoins financiers, de nombreux enfants qu’il faut placer dans les hautes sphères de pouvoir, etc…Pour ça il faut beaucoup d’argent. Bien sûr, les hauts surnuméraires et hauts numéraires qui font de la politique en connaissent un rayon pour détourner l’argent public (voir l’affaire Gaymard notamment et les emplois fictifs chez les Fillon avec l’aide de Ladreit de Lacharrière). Mais ils n’en ont jamais assez. Donc ils ont besoin de capter régulièrement des fortunes familiales et ce durablement, tout en se prévalant que l’OD n’a que très peu d’argent, est une servante pauvre au service de l’Eglise (servante pauvre, mon œil, quand vous voyez le capital financier, immobilier, le niveau de fortune des hauts cadres).

Cette captation financière autant que spirituelle et psychologique sur les membres et ex-membres et leur entourage, s’opère de façon progressive et constante, y compris par la menace, le chantage, des pressions diverses et variées.

J’en sais quelque chose via les pressions que même après le décès paternel, toute ma famille a eues, et les surveillances physiques, les menaces téléphoniques dont ma soeur et moi avons fait l’objet de leur part et qui nous ont contraintes à avoir et garder un avocat qui garde toutes les preuves de malversations, de menaces, de pression et nous défend au plan judiciaire et juridique.

Vous êtes donc confrontée à un double problème. L’exfiltration hors famille pour sortir de l’emprise incestueuse familiale. Et l’exfiltration psychologique, spirituelle et financière vis à vis de l’OD, qui, sous couvert de vous aider, vous a mise dans une situation de double contrainte (et donc aussi de culpabilité par effet de reconnaissance) qui met en danger votre patrimoine personnel et celui de votre famille par extension. Plus pervers, y a pas comme procédé. Mais je n’ai pas l’impression que vous l’ayez encore réalisé pleinement au vu de ce que vous répondez à Bruno.

Si vous en prenez conscience, peut-être verrez-vous le sauvetage du prêtre OD sous un autre angle, bien plus pragmatique qu’aujourd’hui.

Quant à changer les mentalités familiales, les éduquer, je crains malheureusement que dans nos familles qui fonctionnent avec des valeurs traditionnelles et ultra conservatrice, tant du point de vue politique, que religieux et spirituel, ce soit peine perdue. L’inceste dans nos familles et dans notre milieu bourgeois, sert le pouvoir patriarcal. C’est une sorte d’ingrédient indispensable au pouvoir des hommes, à l’argent, et cet inceste que nous avons subi, assure la continuité de transmission des valeurs patriarcales. Tout comme d’ailleurs la pédophilie cléricale exalte la domination des hauts-clercs sur le reste du clergé et des fidèles. Il n’y a donc aucune chance que tant l’inceste que la pédophilie cléricale soient contestés que ce soit par nos familles bourgeoises ou notre clergé. On ne dénonce pas ce qui contribue à perpétuer le pouvoir et la domination pour son propre groupe. Ce serait un non-sens. Même si ces violences sont des crimes.

Si vraiment vous souhaitez dénoncer ce système criminel et abusif et spirituel et psychologique et affectif, il faut vous grouper avec d’autres victimes d’inceste, issues du même moule social et religieux. Laurent de Villiers, moi, ma soeur, faisons partie de ce groupe de cathos incestés par un membre de leur famille et issus de la bourgeoisie, de la noblesse.

Vous pouvez aussi vous rapprocher de l’avocate Marie-France Fontana, fille de Claire Fontana (la Trêve de Dieu) et qui elle, a dénoncé et s’est complètement sortie du moule fondamentaliste et abusif familial. Et qui depuis des années, n’hésite pas à dénoncer l’éducation abusive, manipulatrice qu’elle a reçue aussi bien au plan familial que religieux, et elle le fait régulièrement, y compris médiatiquement.

Et puis surtout, il faut vraiment que vous puissiez sortir de la menace toujours forte de l’OD. Vous avez l’association Opus Libros qui peut vous aider et où vous pouvez témoigner. Ana qui vous a répondu, en fait partie, Bruno peut-être aussi ? Et Ana a un blog où elle peut relayer en Espagne votre témoignage et votre livre.

L’inceste, j’espère que vous avez pu le traiter au plan thérapeutique. Que vous avez pu déposer les valises, travailler avec un psychiatre ou un victimologue. C’est primordial pour aller mieux, retrouver une intégrité physique, psychique, peu à peu recouvrer une estime de soi et un peu de confiance en soi et dans les autres. J’espère aussi que vous avez pu trouver la force de couper les ponts avec le système incestueux familial. Parce que, pour l’avoir vécu dans ma famille, ma soeur également, malheureusement, vous ne pourrez rien changer à votre famille. Leurs valeurs qui reposent sur l’argent, le pouvoir, la réussite, la sécurité, la conformité, l’ordre, la hiérarchie, la ségrégation, nient l’inceste ou l’acceptent comme un moyen de perpétuation du pouvoir familial des hommes, donc comme un outil nécessaire, jamais comme un crime. C’est triste, mais c’est ainsi. Et malheureusement y compris nos mamans, beaucoup de nos parentes acceptent cette horreur, s’y soumettent et attendent de nous la même soumission et le même silence.

Ma mère décédée il y a un peu plus de 4 ans, qui a pourtant vu notre père nous faire subir les pires sévices et qui en a subi aussi de sa part à lui, nous a toujours traitées de menteuses, ma soeur et moi, alors qu’il y a eu des kits de viol et toutes les preuves sur les violences sexuelles, psychologiques et physiques subies. Elle n’a jamais accepté d’admettre ces crimes contre nous, car cela la plaçait en tant que mère, comme non protectrice de ses enfants, mais comme complice silencieuse des sévices subis, au nom d’un certain confort et de l’argent. Et ça c’était inacceptable pour elle psychologiquement, moralement, intellectuellement,spirituellement aussi. Elle nous a pourtant sacrifiées ma soeur et moi, sacrifié sa santé (elle vivait bourrée d’antidépresseurs), au nom de l’argent et d’une vie bourgeoise. Elle est donc restée jusqu’à son décès, dans le déni de l’inceste, qui lui permettait de se penser seule victime de notre père. Et dans la famille, ce déni fut majoritaire aussi. Entre celles et ceux qui ne voulaient pas faire de vague et celles et ceux qui trouvent qu’on en meurt pas de l’inceste et que ma foi, c’est juste un mauvais moment à passer, que nous sommes bien ingrates de dénoncer une famille aussi honorable et connue, bref de cracher dans la soupe…franchement, en matière de soutien, on fait mieux.

Et c’est tout le problème dans ce genre de milieu familial incestueux. On est dans la toxicité permanente et la perversion, le silence, la culpabilisation des victimes. Il se produit un phénomène de totale inversion des responsabilités (comme si nous avions « mérité »viols et abus) ; c’est quelque chose d’effroyable.

Mais ça fait partie intégrante de la problématique. Parlez-en à l’AIVI (association internationale des victimes d’inceste). Isabelle la présidente vous expliquera que c’est un grand classique de ces familles qui sont les nôtres.

Bon courage, en tout cas ! Et bravo pour ce démarrage de dénonciation plus médiatique. Ne lâchez rien tant face à l’OD que face au déni familial. Protégez-vous de leurs violences respectives, le plus que vous pouvez. Rester sous leur coupe est plus destructeur que constructif. Je vous le dis au regard du vécu personnel et familial.

Lutter n’est certes pas facile, mais essentiel pour s’émanciper, vivre pleinement, librement et en réelle harmonie. Dieu n’a rien à voir ni avec l’OD ni avec l’inceste. L’inceste est un crime contre l’humanité qui doit être dénoncé avec force. Et les systèmes pervers familiaux qui utilisent l’inceste comme moteur et élément de valorisation d’une domination masculine, doivent être dénoncés.

Aucun enfant ne devrait jamais subir ces atrocités. J’ai subi l’inceste de l’âge de 5 ans à l’âge de 17 ans et des violences psychologiques et physiques entre l’âge de 11 ans et 17 ans dans ma famille. Je sais à quel point c’est violent et comment cela peut être instrumentalisé religieusement, spirituellement et affectivement. Malheureusement, la seule issue pour traiter le problème et se reconstruire, vivre normalement, c’est de couper les ponts. Vouloir établir un compromis amène à la destruction. J’estime, ma soeur aussi que nous avons suffisamment souffert pour ne pas terminer le travail d’anéantissement opéré par nos agresseurs criminels. J’ose espérer qu’il en est de même pour vous.

Plein de bonnes choses pour la suite ! Et tenez bon ! Vous n’êtes pas seule.

Rajouter votre témoignage

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre adresse email ne sera pas rendue publique sur le site. Seuls les commentaires sont publiés sur le site. Votre adresse mail est nécessaire pour que nous puissions vous répondre si vous avez une question personnelle.

Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)